Une famille de 7 enfants tous impliqués dans le hockey mineur

 

 

Montréal (QC), jeudi 3 septembre 2020 - La famille Doherty-MacNicoll a fait du hockey un véritable mode de vie. On peut facilement le croire ; autant les parents que les sept (!) enfants s’impliquent dans le hockey mineur. Nous avons parlé avec la mère de famille, Melanie, qui nous présente sa famille et leur quotidien. Portrait d’une famille modèle du hockey mineur québécois.

 

L’aréna est son « endroit heureux ». Pour Melanie Doherty-MacNicoll, maman-gérante, s’impliquer est la meilleure façon de redonner tout le bonheur qu’elle reçoit grâce à la communauté du hockey. Lorsqu’elle nous parle des joueurs, des arbitres et des bénévoles de l’Association de hockey des Cougars de LaSalle (AHCL), le premier mot qui lui vient en tête ? Famille.

 

« Nous sommes tous de la famille », nous explique-t-elle d’entrée de jeu. Pour les Doherty-MacNicoll, l’aréna est le lieu où tous peuvent se sentir acceptés. À l’approche de la nouvelle saison, malgré le nouveau contexte, ils ont autant hâte de s’impliquer.

 

« Nous attendons avec impatience le début de la saison, même si le hockey sera un peu différent au début. Nous avons toute une famille prête à vous aider », nous partage-t-elle avec générosité.

 

Melanie et son mari, Scott MacNicoll, ont d’ailleurs contacté l’association pour leur demander s'ils avaient besoin d'aide afin que la nouvelle saison « démarre en douceur. » Malgré les difficultés du quotidien, la famille trouve le temps de redonner et de penser à leur communauté.

 

La gestion du temps

La première question qui nous vient à l’esprit en pensant à leur implication est certainement : mais comment font-ils pour trouver le temps ?

 

La famille vit également avec un neveu, Ryan, et sa mère Melissa. Elle est d’ailleurs l’une des raisons permettant à la famille de poursuivre leur passion.

 

« Elle conduit souvent les enfants aux matchs et entraînements. Elle tient à jour le calendrier et est la meilleure pour encourager les jeunes depuis les estrades », raconte Melanie.

 

La mère de famille nous explique aussi l’importance de la planification. Sans un horaire réglé au quart de tour, ce mode de vie serait impossible.

 

Mais la plus grande raison qui explique l’exploit des Doherty-MacNicoll est sans aucun doute l’entraide familiale. Celle entre les membres de la maisonnée, mais aussi, celle de toute la communauté du hockey de LaSalle.

 

Avec la pandémie, auront-ils encore le temps de s’impliquer ? Douter des Doherty-MacNicoll, c’est mal les connaître.

 

« Nous sommes tous un peu nerveux. Mais nous devons reprendre des activités normales même si cela signifie une nouvelle normalité.  Le port d'un masque, la distanciation sociale et la désinfection des mains sont des petits prix à payer pour voir nos enfants sourire et faire ce qu'ils aiment. C’est un petit sacrifice pour garantir la santé et la sécurité de nos êtres chers. »

 

La mère de famille nous rappelle qu’ « en tant que Québécois, nous devons chacun faire notre part pour battre la COVID-19. »

 

Chose certaine, les Doherty-MacNicoll vont continuer à s’impliquer et faire une différence. Pour leur famille, leur communauté et leur passion : le hockey.

 

 

Portrait d’une famille de hockey modèle

Kollyn (21 ans)

L’aîné des enfants, Kollyn, a joué au hockey mineur pendant neuf ans. Il enfile maintenant le chandail rayé, lui qui a d’ailleurs remporté le titre d'arbitre de l'année pour la zone 8 et a été nommé arbitre de l'année pour la région du Lac-St-Louis l'année suivante. Il fait aussi du bénévolat, notamment comme entraîneur ou dans le pro-shop au besoin.

Cette année, Kollyn ne pourra malheureusement pas revenir comme arbitre, car il souffre d'asthme sévère. « Il est donc important de limiter ses contacts », nous explique Melanie. Il continuera toutefois sa passion comme entraîneur avec son père Scott, si nécessaire pour le programme MAHG et partout ailleurs.

 

Kyanna (19 ans)

La deuxième, Kyanna, est une marqueuse de niveau 2 et fait du bénévolat dans les tournois de l’Association de hockey des Cougars de LaSalle (AHCL) depuis quatre ans. Elle est aussi bénévole au Tournoi des anciens de LaSalle depuis 2 ans.

 

Kamryn (18 ans)

Kamryn est un peu moins impliqué dans le hockey que ses frères et sœurs. Toutefois, il se porte volontaire lors des tournois de l'AHCL qui l'ont d’ailleurs initié au bénévolat. Depuis, il a remporté la Médaille de bronze du Gouverneur général pour les jeunes en 2019, pour son bénévolat.

 

Konnyr (15 ans)

Joueur de hockey depuis 11 ans, Konnyr a complété sa première année comme arbitre. Il fait aussi du bénévolat lors des tournois de l’AHCL et aide pendant les camps d'entraînement, la mise en forme et le temps de glace dans toute l'association.  Cette saison, il continuera à nouveau à s’impliquer entre autres comme officiel.

 

Kaidyn (14 ans)

Kaidyn en est à sa sixième année de hockey.  Il a également fait du bénévolat lors des tournois de l’AHCL et s'est porté volontaire pour le programme MAHG. Selon Melanie, le nouveau format du hockey signifie une équipe plus petite, mais plus de temps de glace pour son fils.

 

Kansys et Kayson (12 ans et 8 ans)

Les deux plus jeunes, Kansys et Kayson, font aussi du bénévolat lors des tournois ou pour l’Armée du Salut avec l’équipe Bantam à Noël. La saison dernière, l’équipe a emballé des cadeaux et décoré pour 400 familles !  Kayson joue également au hockey depuis trois ans.

« Rien n'a vraiment changé pour notre Kayson de 8 ans qui est en MAGH 4 », nous confie la mère de famille.

 

Scott MacNicoll

Le père de famille, Scott MacNicoll, est entraîneur depuis 10 ans, notamment à Verdun, LaSalle et avec les Spartans de Montréal. D’année en année, il partage sa passion aux côtés de ses enfants et leur transmet les valeurs du hockey.

 

Melanie Doherty

La dernière et non la moindre, Melanie, est la maman et le cœur de la famille. En plus d’organiser et de planifier les activités à la maison, l’ultime hockey mom s’implique à l’aréna entre autres comme gérante.

Elle fait tout pour le bonheur de ses sept enfants, de sa famille et de sa communauté. Malgré qu’elle ne reçoive pas la reconnaissance médiatique d’une athlète, on peut affirmer sans se tromper : Melanie est l’une de nos grandes femmes de hockey.

 

 

François Lachance

Coordonnateur communications, image de marque, soutien aux régions

flachance@hockey.qc.ca