Repêchage LHJMQ 2019 | Une première ronde remplie de surprises!

 

C’était la sixième fois depuis leur fondation en 2005 que les Sea Dogs jouissaient du privilège de parler au premier rang de l’encan du circuit Courteau.

Répertorié comme le meilleur espoir par le Centre de soutien au repêchage de la LHJMQ, Roy, un surdoué des Chevaliers de Lévis, a devancé les attaquants Justin Robidas, des Cantonniers de Magog et Zachary L’Heureux des Grenadiers de Châteauguay, un duo respectivement réclamé par les Foreurs de Val-d’Or et les Wildcats de Moncton.

«C’est vraiment incroyable, c’est l’une de mes plus belles journées de ma vie. J’attendais ce jour-là depuis longtemps et je veux en profiter au maximum», a déclaré Joshua Roy.

 

PRESSION À GÉRER

À l’évidence, le Beauceron de 15 ans, sur lequel l’étiquette de premier de classe était apposée depuis quelques mois, était soulagé d’enfin savoir où il poursuivrait son apprentissage.

«Même si je me concentrais sur le hockey durant la saison, je ressentais un peu de pression. Aujourd’hui, c’est un poids qui débarque de mes épaules. La séance de repêchage, c’est un gros événement!»

Vendredi, ses conseillers de la firme Momentum Hockey avaient laisser planer le doute sur la présence de leur client au Centre Vidéotron. «Joshua Roy reconsidérait ses options», était devenue la ligne officielle pendant quelques heures.

À l’évidence, les atomes n’étaient pas encore crochus avec les hauts dirigeants des Sea Dogs à quelques heures de l’encan. Devant les représentants des médias, Roy n’a pas voulu s’aventurer les orteils sur une surface aussi glissante.

«Je ne pensais pas à ces affaires-là. Je suis un joueur de hockey et j’ai laissé mes agents régler ça. Je suis extrêmement content de me joindre à l’organisation des Sea Dogs», a insisté Joshua Roy.

 

ROBIDAS COMBLÉ

Parce qu’il n’avait pas exprimé de préférence pour les cadeaux, Robidas ne pouvait être déçu d’aboutir en Abitibi.

«C’est assez incroyable, je ne pouvais demander mieux. J’ai hâte d’arriver au camp d’entraînement», a déclaré le fils de l’ancien défenseur professionnel Stéphane Robidas.

À Val-d’Or, Robidas renouera avec l’entraineur en chef Pascal Rhéaume et plusieurs anciens des Cantonniers.

«Pascal, c’est un super de bon gars et j’ai joué avec son fils. Puis, y’a beaucoup de gars de Magog au sein de l’organisation et je ne me sentirai pas perdu.»

Au troisième rang, les Wildcats ont misé sur Zachary L’Heureux, qui était répertorié au 5e rang par le CSR.

«Je suis très content, les Wildcats forment une très belle organisation, je ne pouvais demander mieux.»

 

MOMENTS MAGIQUES

Détenteurs de la quatrième sélection, les Olympiques de Gatineau ont repêché le Terre-Neuvien Zach Dean. Lors de la dernière saison, il défendait les couleurs des Nationals de Toronto.

«C’est un honneur. J’ai entendu de belles choses sur cette organisation», a dit Dean.

Les Cataractes de Shawinigan ont ensuite complété le quintet de tête en réclamant l’attaquant Olivier Nadeau, des Chevaliers. «C’est magique, je profite de ces moments avec ma famille. Shawinigan est une bonne place!»

 

UN PREMIER ABSENT

De retour sur la tribune pour annoncer leur deuxième sélection du premier tour, les Foreurs ont réclamé le défenseur Evan Nause. Le Néo-Brunswickois de l’Académie Newbridge de Dartmouth brillait par son absence au CV.

Au septième rang, les Tigres de Victoriaville ont puisé dans le réservoir de talent de la région de Québec en sélectionnant le défenseur Guillaume Richard, du Blizzard du Séminaire St-François.

«C’est vraiment incroyable», a déclaré Richard qui avait pourtant exprimé le souhait de poursuivre son développement au sein du réseau de la NCAA.

 

DE NOUVEAUX PARTISANS

Les Remparts de Québec ont ensuite sélectionné Nathan Gaucher, un attaquant droitier des Gaulois de St-Hyacinthe. Cette jeunesse à fort gabarit (6,’2’’, 187 livres) était répertoriée au 12eéchelon par le CSR.

«C’est vraiment incroyable d’être repêché à Québec, par Québec. Merci aux partisans et j’ai bien hâte de remporter une coupe avec vous autres!», s’est-il exclamé.

Détenteur des choix 9 et 10, le Phoenix de Sherbrooke a parié à l’aide de sa première sélection en réclamant les droits sur le défenseur Néo-Écossais Cameron Whynot. Semé quatrième par le CSR, Whynot le récalcitrant n’était pas dans l’enceinte du CV.

«Whynot est un défenseur exceptionnel. Nous avons choisi le meilleur joueur disponible et on devra travailler auprès de Cameron et de sa famille pour lui vendre (les charmes de) Sherbrooke», a déclaré le directeur général du Phoenix Jocelyn Thibault.

Les Estriens ont ensuite réclamé le patineur d’origine crie Israel Mianscum, des Forestiers d’Amos. «C’est une belle sensation, a déclaré Mianscum. En point de presse, ce costaud a affirmé que son idole était Evgeny Malkin, mais qu’il préconisait un style plus robuste et abrasif.

Le Titan de Bathurst a enchaîné en repêchant l’attaquant Riley Kidney, une jeunesse qui s’est abreuvée à l’aqueduc municipal de Cole Harbour. Une municipalité de la Nouvelle-Écosse qui a offert en cadeau au hockey Sidney Crosby et Nathan MacKinnon. «C’est un rêve qui se réalise», a-t-il exprimé.

 

PREMIÈRE TRANSACTION

«Transaction monsieur le commissaire!», a lancé au micro un membre de l’organisation des Screaming Eagles du Cap-Breton. Ceux-ci ont cédé le choix numéro 12 aux Tigres en retour des sélections 17 et 25. Puis, l’attaquant Maxime Pellerin, des Estacades de Trois-Rivières, est devenu membre en règle des Félins, l’équipe de son enfance.

«J’habite à deux minutes de l’aréna!», a précisé Pellerin, dont le père Charles est le président des Tigres.

Un troisième porte-couleurs des Chevaliers de Lévis a été invité à se présenter à la tribune lorsque les Olympiques de Gatineau ont proclamé le nom du défenseur Olivier Boutin.

«Un pur bonheur, je suis très excité à l’idée de me joindre à l’organisation des Olympiques. Je suis très honoré et je ressens beaucoup de fierté.», a-t-il dit.

Au 14e rang, l’Océanic de Rimouski a opté pour l’attaquant Zachary Bolduc, un récalcitrant déclaré des Estacades de Trois-Rivières.

«Notre objectif est toujours de prendre le meilleur joueur disponible», a dit le directeur général de l’Océanic Serge Beausoleil. Ce dernier s’est dit confiant de convaincre Bolduc de changer ses plans de carrière et de transporter son baluchon dans le Bas Saint-Laurent.

 

LES REMPARTS TRANSIGENT

Le Drakkar de Baie-Comeau a cédé le 15e choix aux Remparts de Québec en retour des 26e et 53echoix et de sélections de 2e et 3e rondes de 2020. Ce bouquet garni offert au directeur général Steve Ahern a permis à son homologue Patrick Roy de mettre le grappin sur l’attaquant Jacob Melanson. Ce porte-couleurs du Weeks Major Midget de Pictou County était classé au 30e rang par le CSR.

«C’est un feeling incroyable d’être sélectionné par les Remparts», a-t-il mentionné.

Le Titan d’Acadie Bathurst a enchainé en obtenant les droits sur l’attaquant Cole Huckins, du Collège Stanstead. Cette jeunesse de 6’3’’ campait au 40e rang de la liste du CSR.

Un premier patineur issu du réseau de développement midget espoir, Jérémy Langlois des Cyclones de Québec, a ensuite été réclamé par les Screaming Eagles.

«J’étais stressé dans les gradins, c’est un feeling inoubliable», a déclaré Langlois.

Les Saguenéens de Chicoutimi ont clôturé la première ronde par la sélection du défenseur Oscar Plandowski du Select Academy (Nouvelle-Écosse). Cet espoir, commis à l’endroit de l’université Quinnipiack, est toutefois grimpé sur la tribune pour accepter chandail et casquette.

 

EN QUELQUES LIGNES

Six joueurs qualifiés de récalcitrants ont été réclamés durant la première ronde. Trois étaient présents pour récupérer chandail, casquette et autres articles promotionnels…

Outre Baie-Comeau qui a cédé le sien à Québec, les Voltigeurs de Drummondville, les Mooseheads de Halifax, l’Armada de Blainville-Boisbriand et les Huskies de Rouyn-Noranda n’ont pas réclamé d’espoir durant la première ronde…

La séance de repêchage 2020 sera présentée à Sherbrooke. Il s’agira de la troisième fois en sept ans que le Phoenix sera l’hôte des Assises et de la séance de sélection de la LHJMQ.

Source: LHJMQ