Repêchage LHJMQ 2019 : les meilleurs Québécois disponibles (1 de 3)

 

C’est un attaquant des Chevaliers de Lévis qui trône cette année au sommet des meilleurs espoirs disponibles pour le prochain repêchage de la LHJMQ.

Meilleur marqueur du circuit midget AAA en saison régulière, Joshua Roy a le physique de l’emploi. À 15 ans seulement, il mesure déjà 6’00 et pèse près de 200 livres. Les recruteurs s’entendent pour dire qu’il est l’un des meilleurs fabricants de jeu de son âge grâce à son excellente vision.

Très peu de joueurs de 15 ans possèdent des aptitudes offensives aussi développées. Joshua parvient à repérer ses coéquipiers, peu importe où ils sont positionnés dans la zone offensive.

Ce qui terrifie par-dessus tout les gardiens adverses, c’est qu’il peut aussi bien passer la rondelle qu’enfiler l’aiguille lui-même grâce à un tir des plus précis; comme en font foi ses 38 buts en 42 matchs. Il s’est aussi fait complice de 50 filets, pour terminer la saison régulière avec un impressionnant total de 88 points.

Roy a été nommé le Joueur par excellence et Meilleur espoir de 15 ans de la province lors du dernier Gala des Champions de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

 

Nadeau n’aura pas à patienter très longtemps

Les Chevaliers seront bien représentés, samedi. Au septième échelon de la liste des meilleurs espoirs vient Olivier Nadeau, le coéquipier de Roy. Les recruteurs sont amoureux de sa combativité et son ardeur au jeu. C’est un attaquant de puissance, capable de marquer des buts et qui rend ses coéquipiers meilleurs chaque fois qu’il touche la glace.

À 6’01 et 200 livres, Nadeau n’est pas commode le long de la rampe. Son jeu physique donne un peu plus de marge de manœuvre à ses compagnons de trio. Vous aimiez Cam Neely? Vous apprécierez assurément le jeu d’Olivier Nadeau. Son leadership n’est pas passé sous le silence à Lévis, en plus qu’il y a inscrit 52 points en 31 parties, avant d’en ajouter 13 en 11 matchs éliminatoires.

 

Boutin complète le trio

Un troisième membre des Chevaliers devrait logiquement entendre son nom lors du premier tour de sélection. Le défenseur Olivier Boutin attire l’attention par sa polyvalence. Ses déplacements sont fluides et efficaces. Il est difficile à déjouer en situation d’un-contre-un et son niveau de compétition est élevé.

Il ne mesure que 5’09 et pèse autour de 160 livres, mais ça ne l’a jamais freiné jusqu’ici. Boutin a été sélectionné sur la Première équipe d’étoiles du circuit Midget AAA. Le talentueux défenseur tire aussi son épingle du jeu sur les bancs d’école, ce qui lui a permis de remporter le trophée Daniel Brière et une bourse de 1000$ lors du dernier Gala des Champions du circuit québécois.

 

Le travail porte fruit pour Bédard

Ce ne sont pas tous les joueurs qui acceptent d’encaisser des coups devant le filet adverse. Anthony Bédard, des Estacades de Trois-Rivières, n’a jamais eu peur de se planter les pieds dans l’enclave. C’est en déviant des tirs ou en cueillant des retours qu’il a inscrit la majorité de ses 23 filets cette saison.

Son échec avant soutenu et la façon dont il gagne ses batailles à un-contre-un impressionnent généralement ses entraîneurs. On peut présumer que c’est en partie de cette façon qu’il est parvenu contre toute attente à se dénicher une place au sein d’Équipe Québec lors des derniers Jeux du Canada. Les recruteurs ont noté une grande progression dans son jeu tout au long de la dernière saison. Son agressivité et son ardeur au travail font de lui un joueur que prendraient assurément les 18 entraîneurs du circuit Courteau.

Source: LHJMQ