Quatre nouveaux élus au Temple de la renommée

 

 
 

 

Quatre nouveaux élus au Temple de la renommée   

Le 2 décembre, Pierre Côté, Denis Desjardins, Pierre D’Amico et Henri Richard ont fait leur entrée au Temple de la renommée de Hockey région Laval (HRL) dans le cadre du traditionnel brunch de Noël soulignant le 40e anniversaire de l’organisme sportif.

 

Pierre Côté est bénévole au hockey mineur lavallois depuis 1993. Au fil des ans, il a été président, co-président du Tournoi de hockey, entraîneur-adjoint, directeur, préposé à la santé et sécurité et gérant d’équipes.

 

La communication une priorité

Pierre Côté est derrière la création d’un poste de directeur des communications au sein de l’association du hockey mineur de Laval-Nord, en 1998. Par la suite, il accepte la présidence de l’organisme sportif (2000 à 2002) où il lance le site Web avec l’aide de Jean-Luc Péloquin.

 

«La communication a toujours été ma priorité, lance M, Côté. Ce fut mon cheval de bataille. Il fallait ouvrir la communication entre les entraîneurs et joueurs dans le but de réduire la violence et le décrochage.»

 

Depuis 2012, il occupe le poste de président au sein de la Ligue de Hockey métropolitaine junior AA. Celle-ci regroupe cinq régions : Montréal, Richelieu, Lac Saint-Louis, Mauricie et Laval. «Je suis toujours actif comme bénévole, précise-t-il. Je suis un gars d’équipe et cette nomination m’a surpris. Je ne comprends pas pourquoi je me retrouve au Temple.»

 

Le nouvel intronisé a tenu à remercier son épouse et ses fils Pierre-Yves et Maxime ainsi que tous les bénévoles avec qui il a œuvré au fil des ans.

 

Une pensée pour son mentor

 

 

Denis Desjardins a débuté son bénévolat en 1997 au sein de Sports mineurs Saint-Vincent. Il a donné de son temps comme entraîneur et comme bénévole au Tournoi de hockey pee-wee Yvon-Chartrand. D’ailleurs, il est toujours actif. «Quand j’ai reçu cet honneur, j’ai eu une pensée pour mon mentor Yvon Chartrand, confie-t-il avec émotion. Il m’a montré c’était quoi de l’entraide. Il m’a donné l’exemple.»

 

M. Desjardins est fier de pouvoir dire qu’il a poursuivi la tradition du regretté Yvon Chartrand en la transmettant notamment à ses deux fils. «Charles a été mon assistant-entraîneur après sa carrière de joueur et Elliot fait du bénévolat depuis l’âge de 5 ans avec moi au Tournoi pee-wee, ajoute-t-il avec fierté.

 

Il bombe le torse quand il parle de son rôle d’entraîneur. «Bien sûr, j’ai déjà coaché mes fils, mais je crois que je fais partie des dinosaures, car j’ai été souvent entraîneur alors que je n’avais pas d’enfant dans l’équipe.»

 

Outre M. Chartrand, Denis Desjardins a eu une pensée pour les bénévoles Raymond Caron, Denis Legault, Nat Dipaolo et Arsène Moreau, pour ne nommer que ceux-là.

 

 

 

Grand étonnement pour D’Amico

 

Pierre D’Amico revenait d’un voyage de 25 jours quand il a appris qu’il serait intronisé au Temple de la renommée. «Ce fut une grosse surprise d’être élu au Temple de la renommée, mentionne celui qui est toujours actif au sein de l’association sportive de Laval-Nord. Ça fait 34 ans que je donne de mon temps pour les jeunes. Là, je m’occupe du comité de discipline.»

 

Sa plus grande fierté est son implication avec le comité Laval-Angers, échangé culturel et sportif entre Laval-Nord et la ville d’Angers en France, de 1992 à 1997.

Outre son implication comme entraîneur des catégories pré-novice à junior, il a été président du Hockey Laval-Nord durant 15 ans. Véritable passionné de hockey, il reconnaît l’importance de transmettre sa passion aux autres.

 

Pierre D’Amico a eu une pensée pour son épouse Marie Charbonneau et tous les bénévoles qu’il a pu rencontrer au cours des années. «On ne peut pas faire autant d’heures de bénévolat durant toutes ces années sans être épaulé. Je dois une fière chandelle à ma femme, à Line Massi, Reina-Ann Monette et Claude Alarie.»

 

 

 

Henri Richard reconnu

 

 

Hockey Laval a décidé de rendre hommage à Henri Richard, l’ancien numéro 16 des Canadiens de Montréal, dans la catégorie reconnaissance. Denis, le fils d’Henri, s’est dit honoré de représenter son père qui ne pouvait pas être présent en raison de sa maladie d’Alzheimer.

 

«Ça me fait un petit velours de voir mon père honoré par Hockey Laval, raconte-t-il d’entrée de jeu. Sa vie était le hockey, mais sa ville c’est Laval.»

Résident de Laval depuis 1962, Henri Richard détient toujours le record de la Ligue nationale de hockey (LNH) avec ses 11 conquêtes de la coupe Stanley avec le Tricolore.

 

Homme de peu de mot, celui que l’on surnomme le «Poket Rocket» n’a jamais hésité à agir comme bénévole au sein du hockey lavallois. Il a été président d’honneur de la 30e édition du Tournoi de hockey de Laval-Nord ainsi que co-président d’honneur de la Coupe Dodge en 2003.

 

©Photos – Gracieuseté Robert Vallée