Plusieurs Québécoises invitées à la vitrine estivale de Hockey Canada

 

CALGARY, Alb. – Hockey Canada lance sa saison 2019-2020 en invitant 89 des meilleures joueuses de moins de 18 ans et de l’équipe de développement du pays à participer à des camps de sélection au Markin MacPhail Centre au Parc Olympique du Canada de WinSport à Calgary, du 2 au 11 août.

Plusieurs Québécoises ont reçu une invitation. Voici la liste complète:

Équipe de développement

Tricia Deguire - Sherbrooke,Qc

Alexie Guay - Magog, Qc

Rosalie Bégin-Cyr - Saint-Georges, Qc

Gabrielle David - Drummondville, Qc

Rosalie Demers - Blainville, Qc

Emmy Fecteau - Saint-Georges, Qc

Florence Lessard - Québec, Qc

Audrey-Anne Veillette - Drummondville, Qc

Équipe des M18 ans

Ève Gascon - Terrebonne, Qc

Emilie Fortunato - Laval, Qc

Maya Labad - Mascouche, Qc

Emilie Lussier - Sainte-Martine, Qc

Ann-Frédérik Naud - Joliette, Qc

Marianne Picard - Repentigny, Qc

Brianna Ware - Pointe-Claire, Qc

Dans la cadre de la vitrine estivale d’Équipe Canada, 45 joueuses prendront part au camp de sélection BFL de l’équipe nationale féminine de développement du Canada et 44 autres sont invitées au camp de sélection de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada.

Les athlètes compétitionneront pour obtenir la chance de représenter le Canada à l’occasion de deux séries de trois matchs contre les États-Unis du 14 au 17 août, à Lake Placid, N.Y.

Melody Davidson, dépisteuse en chef des équipes nationales féminines, a préparé la liste des invitées avec l’aide de dépisteurs régionaux – Brian Hart (Ontario), Greg Hermiston (Colombie-Britannique et Québec), Chris Higgins (Ontario), Scott Lambton (Québec), Rod Larsen (Saskatchewan), Doug MacLeod (Alberta), Troy Ryan (Atlantique) et Gary Soper (Ontario).

« En fin de compte, la vitrine estivale sert à rassembler les meilleures athlètes de moins de 18 ans et de la tranche d’âge de l’équipe de développement et de travailler avec un personnel expérimenté et à leur donner les ressources et les outils dont elles ont besoin pour connaître du succès et progresser », a exprimé la directrice des équipes nationales féminines, Gina Kingsbury. « Pour le programme des moins de 18 ans, il s’agit de la première étape de notre processus en vue de défendre notre titre de la médaille d’or au Championnat mondial féminin des M18 2020 de l’IIHF. Du même coup, l’événement s’avère un moment important pour nos athlètes de l’équipe de développement d’acquérir une expérience cruciale avant le début de leur saison sur la scène universitaire et de se donner un élan en vue de 2022. Il permet à Hockey Canada de faire vivre aux athlètes des expériences, de leur transmettre des connaissances et de leur donner des rétroactions afin qu’elles poussent leur jeu au prochain niveau. »

Au sein de la formation de développement, 17 joueuses sont de retour avec l’équipe qui a croisé le fer avec les États-Unis l’été dernier à Calgary dans le cadre d’une série de trois matchs et 6 ont remporté une médaille d’or avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada au Championnat mondial de hockey féminin sur glace des M18 2019 de l’IIHF, au Japon. Chez les M18, cinq championnes mondiales font partie des invitées au camp.

Du 2 au 11 août, 45 invitées au camp de sélection BFL de l’équipe nationale féminine de développement du Canada – 7 gardiennes de but, 14 défenseures et 24 avants – seront réparties en deux équipes, qui participeront à des entraînements, à des matchs intraéquipes, à des entraînements hors glace, à des tests de conditionnement physique et à des séances en classe. Le camp comprendra aussi une équipe d’étoiles d'U SPORTS, ainsi que les formations de la France et du Japon.

Du 3 au 11 août, 44 invitées au camp de sélection BFL de l’équipe nationale féminine de développement du Canada – 6 gardiennes de but, 14 défenseures et 24 avants – seront séparées en deux formations, qui participeront à des entraînements, à des matchs intraéquipes, à des entraînements hors glace, à des tests de conditionnement physique et à des séances en classe. Le camp comprend aussi l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans de la Russie.

Pour connaître les horaires des séances sur glace aux deux camps, rendez-vous à HockeyCanada.ca/Vitrine. Tous les matchs sont ouverts gratuitement au public.

Les personnels des entraîneurs des équipes nationales féminines sont dévoilés

Les deux équipes seront dirigées par des vétérans. À la barre de l’équipe nationale féminine de développement du Canada, il y aura l’entraîneur-chef Troy Ryan (Spryfield, N.-É.), tandis que Howie Draper (Edmonton/Université de l'Alberta, Canada Ouest) reviendra à titre d’entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada.

Ryan, qui a récemment gagné la médaille de bronze dans le rôle d’entraîneur adjoint de l’équipe nationale féminine du Canada au Championnat mondial féminin des M18 2019 de l'IIHF et la médaille d’argent aux Jeux olympiques d'hiver de 2018, sera épaulé par les entraîneuses adjointes et anciennes d’Équipe Canada Courtney Kessel (Mississauga, Ont./Université Princeton, ECAC), Carla MacLeod (Calgary/école Edge, CSSHL) et Cara Morey (Hensall, Ont./Université Princeton, ECAC), ainsi que par l’entraîneur des gardiennes de but Joe Johnston (Lower Sackville, N.-É./Université Dalhousie, SUA). Quant à Draper, qui a mené le Canada à son premier titre mondial depuis 2014, il travaillera avec les entraîneuses adjointes Britni Smith (Port Perry, Ont./Université Clarkson, ECAC) et Tara Watchorn (Newcastle, Ont./Université de Boston, HE), de même qu’avec l’entraîneuse des gardiennes de but Gord Woodhall (Winipeg, Man./Winnipeg, MFMHL).

Les demandes d’accréditation média pour la vitrine estivale d’Équipe Canada peuvent être présentées en ligne.

Pour de plus amples renseignements sur Hockey Canada et le programme national féminin du Canada, veuillez visiter le HockeyCanada.ca ou suivre les médias sociaux Facebook, Twitter et le Twitter.com/HC_Feminin.