L’entraîneur des gardiens de but Maxime Ouellet nous parle de son métier et de son nouveau contrat dans la LNH

 

 

C’est avec fierté que Hockey Québec a appris l’embauche de l’entraîneur des gardiens de but Québécois Maxime Ouellet avec les Panthers de la Floride (LNH). L’ancien gardien repêché dans la Ligue nationale de hockey (LNH) occupera le poste de consultant-recruteur pour l’équipe floridienne. Au camp Équipe Québec M16 propulsée par CCM, nous avons discuté avec Maxime Ouellet qui est également entraîneur de camp et entraîneur mentor pour Hockey Québec.

 

 

H.Q. Quelles sont les tâches que tu vas occuper avec les Panthers de la Floride ?

 

M.O. Ils ont créé un département de gardien de but dans l’organisation, donc ils ont beaucoup besoin de recrutement, surtout au Canada. Il y a de l’analyse statistique à faire, des vidéos à regarder, les agents libres… On a des patrons qui nous donnent des missions en fonction de ce dont ils ont besoin à ce moment-là dans l’organisation. Mais c’est sûr que la tâche principale, c’est du recrutement.

 

 

H.Q. Pourrais-tu nous parler de ton parcours ? Des échelons que tu as franchis durant ta carrière ?

 

M.O. Je suis un ancien gardien de but professionnel et j’ai joué sept ans au professionnel. J’ai été repêché dans la Ligue nationale et j’y ai joué une dizaine de matchs. Après sept ans, j’ai arrêté de jouer, parce que je savais que je voulais devenir un entraîneur de gardiens après ma carrière.

 

J’ai donc décidé d'arrêter de jouer pour me lancer dans une carrière d'entraîneur de gardien de but. J’ai été six ans avec des équipes de junior majeur, dont les Foreurs de Val-d’Or. Nous avons d’ailleurs gagné en 2014 la Coupe du Président. Ensuite, avec les Remparts de Québec, on est allé à la coupe Memorial en 2015. J’ai fait cela durant six ans. Par après, j’ai formé ma compagnie de consultation de gardiens de but et j’avais beaucoup de demandes à gauche et à droite, soit pour le hockey mineur ou pour Hockey Québec avec le recrutement et l’évaluation. Pas seulement du coaching, mais plein d’autres choses.

 

On a créé notre compagnie Frédéric Chabot et moi, lui qui est maintenant dans la Ligue nationale avec le Wild du Minnesota. C'est un peu comme ça que je me suis mis à travailler pour la Ligue de Hockey junior majeur du Québec, pour la centrale de recrutement des gardiens de but. Pendant ce temps, j’ai aussi travaillé pour Hockey Québec comme instructeur mentor pour les programmes élites de Hockey Québec et c’est un peu ce qui a mené à mon offre d’emploi avec les Panthers.

 

 

H.Q. Quelles sont les tâches d’un entraîneur des gardiens de but, par exemple celles au camp Équipe Québec ?

 

M.O. C’est de bien encadrer les gardiens de but et de faire en sorte qu’ils soient à l’aise. Nous sommes des personnes-ressources et en même temps, il y a l’aspect développement à travailler. Nous avons un programme de développement pour les gardiens de but avec Hockey Québec qui a été créé en collaboration avec la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec qui je travaille. Donc c'est de leur présenter ça, de leur présenter les points techniques et les points sur lesquels on veut qu'ils travaillent cette semaine. Ces points, on pense que lorsqu’ils retourneront dans leur équipe, dans leur structure, ils seront importants de continuer à travailler pour avoir une progression et être prêts pour les prochains niveaux.

 

 

Maxime Ouellet au camp d’évaluation Équipe Québec M16 masculin propulsée par CCM

 

 

Aurais-tu un conseil pour quelqu’un qui aimerait devenir un entraîneur de gardien de but ?

 

M.O. D'être ouvert aux idées. Maintenant, avec internet et les technologies, il y a facilement moyen d’avoir accès à plein de bonnes ressources. C’est de s’intéresser à ça et d’être ouverts à ça, d’aller rechercher l’information. L’information est disponible pour tous. Il faut évidemment avoir de la passion pour la position. Aussi, il y a plein de personnes qui sont prêtes à aider.

 

Hockey Québec tient à féliciter Maxime Ouellet pour son nouveau poste avec les Panthers de la Floride et à le remercier pour toute son implication auprès de Hockey Québec et des jeunes gardiens de but québécois.

 

 

Source :

François Lachance

Coordonnateur communications, image de marque et soutien aux régions

Hockey Québec

flachance@hockey.qc.ca