Le sport à l'école dès le 14 septembre

Crédit: Communiqué Sportcom

 

C’est avec joie et enthousiasme que la communauté sportive accueille la reprise des sports scolaires prévue dès le 14 septembre prochain, tel qu’annoncé vendredi par le premier ministre François Legault.

Si tout se passe comme prévu, l’ensemble des sports scolaires incluant les programmes sport-études, les diverses concentrations sportives, de même que les activités parascolaires pourront reprendre dans un peu plus de deux semaines.

De quoi réjouir les nombreux athlètes de la province.

« À compter du 14 septembre, toutes les activités sportives et artistiques seront remises en place et les enfants de plusieurs classes différentes pourront se réunir pour faire du sport scolaire, a mentionné M. Legault, ajoutant que toutes les conditions favorables devront être réunies pour aller de l’avant avec cette décision.

Tout au long de la conférence, le premier ministre du Québec est revenu sur l’apprentissage, de même que la santé physique et la santé mentale, trois éléments primordiaux qui ont guidé les instances gouvernementales à devancer cette reprise d’abord prévue pour la fin septembre.

« Je sais que les sports sont une source de motivation pour beaucoup d'enfants et je suis de ceux qui croient que les activités sportives contribuent à la réussite scolaire.

Un peu plus tôt dans la journée, le sous-ministre de l’Éducation, M. Éric Blackburn, a abondé dans le même sens que son chef de parti, ajoutant que la collaboration demeure la clé du succès.

« Au cours des deux prochaines semaines, je souhaite qu’on puisse maintenir les niveaux de collaborations qui sont installés entre les établissements scolaires et les organismes sportifs de la province. Nous savons que c’est difficile pour tous et ce qu’on espère vraiment, c’est que nos élèves puissent rentrer dans des conditions qui sont les plus sécuritaires possible sur le plan de la santé publique», a-t-il indiqué à l’occasion d’une visioconférence avec les différentes organisations du Regroupement Loisir et Sport Québec.

« Nous voulons faire en sorte que le sport demeure un levier important pour la persévérance scolaire. Ensemble, nous serons capables de relever le défi. », a-t-il conclu.

Notons que cette nouvelle survient moins de 24 heures après que le ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge, ait annoncé que les activités sportives et parascolaires ne seraient permises dès la rentrée si elles ne préservent pas les « bulles-classes ».