Le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans s’amorce au Nouveau-Brunswick

 
 

Nous devons tous commencer en quelque part.

Peu importe l’objectif, la route vers l’excellence débute généralement avec un moment clé ou un événement décisif. Depuis plus de trois décennies, un de ces événements pour les jeunes hockeyeurs autour de la planète est le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans. L’événement de cette année se tiendra du 3 au 10 novembre à Saint John et Quispamsis, au Nouveau-Brunswick. Comme ils l’ont fait au travers de l’histoire du tournoi, la LHJMQ et ses joueurs tenteront de faire bonne impression sur tous ceux qui assisteront à ces matchs, notamment dans l’un des amphithéâtres de la Ligue.


Deux franchises mènent le bal

La LHJMQ est généralement bien représentée au Défi des M-17 et cette année ne fait pas exception alors que 13 de ses joueurs s’apprêtent à jouer pour le Canada. À égalité avec le plus de représentants est l’équipe locale des Sea Dogs de Saint John qui verra quatre de ses joueurs participer au tournoi. Les défenseurs William Villeneuve, Charlie DesRoches et Jérémie Poirier ainsi que l’attaquant Josh Lawrence échangeront leur gilet bleu des Sea Dogs pour enfiler le rouge, blanc et noir des trois équipes nationales. Tout aussi bien représentés sont les Cataractes de Shawinigan, qui eux verront un quatuor d’attaquants en Mavrik Bourque, Charles Beaudoin, Xavier Bourgault et William Veillette prendre part au tournoi.

De plus, Lawrence, un natif de Frédériction, est un de deux joueurs nés au Nouveau-Brunswick qui aura la chance de compétitionner pour l’or dans sa province natale. L’autre joueur dans l’équation est le défenseur des Islanders de Charlottetown Lukas Cormier, qui lui est natif de Sainte-Marie-de-Kent.

Les autres joueurs de la LHJMQ qui sauteront sur la glace durant l’événement sont les attaquants Elliot Desnoyers (Wildcats de Moncton), William Dufour (Huskies de Rouyn-Noranda), Théo Rochette (Sagunéens de Chicoutimi) et Pier-Olivier Roy (Olympiques de Gatineau).  Les attaquants Patrick Guay (Phoenix de Sherbrooke) et Hendrix Lapierre (Saguenéens de Chicoutimi) avaient aussi été sélectionnés pour le tournoi mais ne seront pas en mesure d’y participer.


Des espoirs en or

Alors que les joueurs sauteront sur la patinoire en quête d’une médaille d’or, d’innombrables dépisteurs les analyseront des estrades, à la recherche des futures vedettes des rangs professionnels. En effet, le Défi des M-17 a mis de l’avant une vague d’espoirs de premier plan depuis ses tous débuts. Ce ne sont pas moins de 40 joueurs de la LHJMQ, anciens ou actifs, qui ont participé à ce tournoi avant de devenir des choix de première ronde au Repêchage de la LNH, incluant les premiers choix au total Pierre Turgeon (1987), Alexandre Daigle (1993), Vincent Lecavalier (1998), Marc-André Fleury (2003) et Nathan MacKinnon (2013).


Viser le sommet

Même si le Canada a toujours été représenté par de multiples équipes lors de cet événement, soit par région ou par distribution aléatoire du talent, cela fait maintenant trois ans que le pays n’a pas mis la main sur les plus grands honneurs du tournoi. En 2015, c’était Équipe Canada Blancs qui avait remporté la médaille d’or à Dawson Creek et Fort St-John, en Colombie-Britannique.

Les représentants de la LHJMQ au sein de cette formation incluaient l’attaquant Louis-Filip Coté (Huskies de Rouyn-Noranda / Remparts de Québec), les défenseurs Jérémy Groleau (Saguenéens de Chicoutimi) et Yan Aucoin (Drakkar de Baie-Comeau), en plus du gardien Matthew Welsh (Islanders de Charlottetown).

Quoique rare, le Canada a balayé le podium à deux reprises à cet événement, remportant les trois médailles aux tournois de 2004 (Or – Ontario, Argent – Pacifique, Bronze – Québec) et de 2005 (Or – Ouest, Argent – Pacifique, Bronze – Atlantique).

Les champions en titre de cette année sont les États-Unis, qui ont défait Équipe Canada Rouges en finale du tournoi de 2017, qui était lui aussi tenu à Dawson Creek et Fort St-John, C.-B.


Derrière le banc et dans le vestiaire

Le Défi Mondial des moins de 17 ans n’est pas seulement une vitrine pour les joueurs. Les entraîneurs, le personnel des équipes et les officiels hors-glace ont tout autant mérité leur opportunité de représenter une des équipes nationales du Canada, en plus de contribuer au succès du tournoi en général.

La LHJMQ est encore une fois très bien représentée dans ces facettes du jeu. Équipe Canada Noirs a dans ses rangs l’entraîneur adjoint Sylvain Favreau (Mooseheads de Halifax) et le gérant d’équipement Simon Payette (Foreurs de Val-d’Or). Équipe Canada Rouges sera quant à elle menée par l’entraîneur-chef Louis Robitaille (Tigres de Victoriaville), avec Maxime Vaillancourt (Armada de Blainville-Boisbriand) agissant à titre de conseiller des gardiens de but et Robert MacKenzie (Screaming Eagles du Cap-Breton) comme médecin de l’équipe. Du côté d’Équipe Canada Blancs, Daniel Renaud (Cataractes de Shawinigan) occupera les fonctions d’entraîneur adjoint alors qu’Andrew Oddy (Voltigeurs de Drummondville) sera le thérapeute en sport de l’équipe.

Alors que Saint John et Quispamsis se préparent à accueillir le monde, tous les yeux seront rivés sur le talent dynamique qui sautera sur la glace pour y représenter non seulement le futur de la LHJMQ, mais aussi certains des meilleurs espoirs que le sport a à nous offrir!

Source: LHJMQ