L’arbitrage : un excellent moyen pour (re)vivre le hockey

 

 

 

Les passes sur la palette, les buts en prolongation, les rivalités... En survolant la patinoire, les arbitres vivent l’ambiance du match. C’est pour cette raison que l’officiel Jérémy Léveillé a choisi d’arbitrer. L’ancien joueur souhaitait revivre l’action du hockey.

À l’aréna de Drummondville, Jérémy se prépare pour un match du Tournoi Midget Espoir, présenté en partenariat avec Le Trio Hockey. Ces grands tournois, il les connaît d’ailleurs très bien. L’officiel a joué aux niveaux Midget Espoir, Midget AAA, Junior AAA et dans LHJMQ. Cette fois-ci, il est de l’autre côté de l’action et il peut ainsi mettre toute son expérience à profit.

« C’est un sport qui va vite. Donc quand tu connais la game, tu connais les intentions des joueurs et tu es capable d’anticiper. Ça l’aide beaucoup. Savoir l’approche à aborder avec les joueurs, c’est aussi un plus. »

Selon lui, jouer et arbitrer peut aussi se faire simultanément. Comme joueur, arbitrer lui a même donné une nouvelle vision du jeu.

« J’ai eu la chance d’arbitrer quand je n’avais pas encore terminé de jouer. Dans la dernière année où j’ai arbitré, j’avais changé sur la glace. C’est à ne pas négliger », note l’ancien joueur des Cobras de Terrebonne. Plus tard dans l’entrevue, il précise sa pensée en riant : « J’étais un joueur d’intensité et quand tu commences à arbitrer, tu t’assagis un petit peu! »

 

Une école de vie

Le rôle des arbitres est essentiel au bon déroulement du jeu. Leurs responsabilités représentent de beaux défis et après chaque match, les arbitres en ressortent grandis. L’officiel originaire de Shawinigan fait d’ailleurs un comparatif entre les défis du joueur et ceux de l’arbitre.

« Dans les dernières années, j’ai travaillé fort pour percer en tant que joueur. Maintenant, c’est un peu la même roue en tant qu’officiel. Tu essayes de franchir les échelons. Même si tu vieillis, c’est tout le temps des nouveaux défis. J’aime ça. »

Pour relever ces défis, les officiels ont aussi la chance de compter sur un encadrement constant de la part des superviseurs. Un support que Jérémy qualifie « d’énorme ».

« Avoir un superviseur à chaque game, ça donne un bagage. Tu peux prendre tous leurs conseils. On est jeudi et si on arbitre samedi, on espère être encore meilleurs. »

Malgré son jeune âge, l’officiel de 21 ans a également eu la chance de former la prochaine génération d’arbitres. Pour lui, c’est d’ailleurs une fierté de pouvoir communiquer son savoir aux nouveaux initiés.

« Cette semaine, on a donné une formation et on leur disait que ça leur apporterait beaucoup. On a vu des techniques de patinage, on apprend les règlements et on apprend l’envers de la médaille. »

Être arbitre, c’est donc aussi une école de vie. C’est une chance de pouvoir participer au jeu et une occasion de grandir sur le plan personnel. Et ça, Jérémy Léveillé l’a vite compris à son plus grand plaisir.

 

L’arbitrage vous intéresse?

Ancien joueur, passionné de hockey, curieux de découvrir l’arbitrage? Communiquez avec nous via l’adresse suivante : officiels@hockey.qc.ca; nous saurons vous renseigner davantage. Les formations offertes à l’ensemble de nos officiels permettent, pour certains, d'accéder à des ligues provinciales.

 

François Lachance

Coordonnateur communications, image de marque, soutien aux régions

flachance@hockey.qc.ca