Réseau Hockey Québec

La région du Richelieu se démarque avec le programme arbitre-conseil

 

Dans la région du Richelieu, le programme arbitre-conseil est une réussite sur toute la ligne. Grâce à cette initiative, un officiel sénior muni d’un bracelet vert est impliqué dans le match et prodigue des conseils aux nouveaux arbitres. Stéphane Carbonneau, arbitre en chef de la région, nous explique le fonctionnement du programme et ce qui en fait son succès.

 

L'arbitre en chef régional constate une « énorme amélioration » à chaque fois que ce programme est mis en place, du début de la saison jusqu’à la période des fêtes. Voici, concrètement, ce que l’arbitre-conseil effectue lors d’un match.

 

« Il vient strictement pour aider les jeunes. Il n’embarque pas dans le match pour donner des punitions. Il va plutôt aider les jeunes avec leur positionnement. Par exemple, si je suis un officiel de charge et que l’arbitre ne fait pas le call, il pourra dire : « As-tu vu? Il a fait trébucher le joueur ». Le jeune arbitre pourra alors réaliser son erreur. »

 

C’est à la fin de chaque période que l’officiel sénior peut conseiller les arbitres sur la glace. « Il va dire : « Regarde, on travaille ton positionnement à la ligne bleue. Je te demande d’être placé en 45 ». Il y a beaucoup de situations qui se règlent de cette manière », explique Stéphane.

 

Un succès qui fait parler

Avec ce programme, Stéphane Carbonneau reçoit beaucoup de commentaires positifs de la part des parents, entraîneurs et officiels. Par exemple, les entraîneurs lui rapportent que « la qualité des officiels s’améliore rapidement » et les parents comprennent que les officiels « sont eux aussi en apprentissage, comme les joueurs ».

 

Pourquoi ce programme est-il aussi efficace? L’arbitre en chef du Richelieu nous raconte.

 

« Souvent, tu vas parler à des officiels après le match avec la supervision. Les arbitres disent « oui on comprend », parce qu’ils veulent être polis. Mais je crois qu’ils ne s’en souviennent pas toujours. Tandis que là, puisque c’est live, c’est vraiment bon ».

 

Les conseils « dans l’action » des arbitres séniors font la force du programme. Ils peuvent montrer, après coup, la faute à corriger du nouvel officiel. Le jeu est alors frais à la mémoire. Grâce à cette facette « live sur la glace », Stéphane Carbonneau croit même qu’un ou deux matchs d’arbitre-conseil pourraient équivaloir à 7 ou 8 matchs de supervision.

 

 

En terminant, l’arbitre en chef avance que ce programme mérite d’être implanté dans plusieurs régions. « D’autres régions s’en servent aussi. Le nom du programme est différent, ils appellent ça du mentorat. C’est le même principe », précise-t-il.

 

Établi en collaboration avec la région du Richelieu, le programme arbitre-conseil a été chapeauté et financé par le comité, le président et le vice-président de la région.

 

Le comité provincial des officiels remercie et salue les organisateurs du programme pour leur travail et ce franc succès.

 

 

François Lachance

Coordonnateur communications, image de marque, soutien aux régions

flachance@hockey.qc.ca

Recherche

Partenaires

Première Présence
Fonds aide Fondation Hockey Canada
Tim Hortons - Cartes de collection LNH
belairdirect
Première Présence
Fonds aide Fondation Hockey Canada
Tim Hortons - Cartes de collection LNH
belairdirect
Première Présence
Fonds aide Fondation Hockey Canada
Tim Hortons - Cartes de collection LNH
belairdirect

Abonnement à l'infolettre

M'abonner

Social

Partenaires

Première Présence
belairdirect
Tim Hortons - Cartes de collection LNH
Fonds d'aide Fondation Hockey Canada
Première Présence
belairdirect
Tim Hortons - Cartes de collection LNH
Fonds d'aide Fondation Hockey Canada
Première Présence
belairdirect
Tim Hortons - Cartes de collection LNH
Fonds d'aide Fondation Hockey Canada