La parahockeyeuse Émylou Boitel reçoit une bourse du Club de la médaille d’or

 

 

(Montréal, Qc), Vendredi 14 février 2020 – Si Emylou Boitel n’avait pas rencontré Raphaëlle Tousignant, membre de l’équipe nationale de développement de parahockey, elle ne pratiquerait probablement pas de sport aujourd’hui.

 

C’est d’ailleurs cette athlète que la nouvelle boursière du Club de la médaille d’or a remerciée en premier jeudi midi, lorsqu’elle a été honorée par l’organisation au Restaurant 9-4-10 du Centre Bell.

 

La jeune athlète a été la première étonnée de recevoir l’appel du Club de la médaille d’or quand ils lui ont annoncé qu’elle recevrait une bourse de 1000 $. « Je ne pensais pas que je pourrais en avoir une en faisant du parahockey », a-t-elle indiqué.

 

 

La piqûre du parahockey

La porte-couleur des Pirates de Montréal a rencontré Raphaëlle Tousignant il y a trois ans; cette dernière lui a donné la piqûre pour le parahockey.

 

Pourtant Emylou n’était pas une très grande sportive avant. « Je n’aimais pas faire du sport, mais quand j’ai trouvé le parahockey, j’ai beaucoup aimé ! » a expliqué la joueuse de 13 ans.

 

Même si ce n’était pas si facile au début de manier la rondelle tout en manipulant une luge, elle n’a jamais abandonné. « Je n’étais pas habituée. Il fallait avoir plus de contrôle, mais plus j’avance, plus je m’améliore. »

 

Un premier but

L’automne dernier, à la Coupe Cruisers de Brampton, en Ontario, Emylou Boitel a marqué son tout premier but. « J’étais très fière de moi. J’étais toute seule en échappée et j’ai réussi à marquer. »

 

Mais la joueuse de centre ne veut pas s’arrêter là. Elle espère faire prochainement sa place au sein de l’équipe du Québec et rêve de Jeux paralympiques.

 

Récemment déménagée à Rimouski, Emylou Boitel s’aligne toujours avec les Pirates. L’élève de secondaire 1 à l’École Saint-Jean aimerait fonder sa propre équipe dans le Bas-Saint-Laurent.

 

D’ici là, elle s’entraîne avec son père. « Il me donne plein de conseils. »

 

Sa bourse reçue lui servira d’ailleurs à louer du temps de glace et faire l’achat d’un nouvel équipement et des nouveaux bâtons. Et, en attendant le prochain tournoi, elle poursuivra l’entraînement pour améliorer ses tirs au but. «J’aimerais lever la rondelle un peu plus haut ! »

 

Hockey Québec tient à féliciter la parahockeyeuse Emylou Boitel pour sa bourse et lui souhaite une excellente fin de saison 2019-2020.

 

À noter que le joueur de hockey Antonin Verreault devait également recevoir une bourse jeudi, mais n’a pu être présent. Il sera donc honoré dans le cadre d’un prochain événement de l’organisation.