La communauté du hockey se rassemble pour ses nouveaux arrivants syriens

 

Alkarim Aldiri, Hasan Kihlavi et Mueyyed Kihlavi des Mousquetaires de Saint-Hyacinthe

 

« S’intégrer dans leur pays d’accueil et jouer au hockey. C’est tout ce qu’ils demandent. » - Francis Morin, président de l’association de hockey mineur de Saint-Hyacinthe.

 

À Saint-Hyacinthe, quatre jeunes syriens furent accueillis à bras ouverts par la communauté. Grâce à la générosité et l’ouverture de plusieurs intervenants, ils ont pu réaliser leur rêve : jouer au hockey. Le président de l’AHM de Saint-Hyacinthe, Francis Morin, nous raconte cette histoire qui fait chaud au cœur.

 

Le premier contact s’est produit en août lors de la fin de semaine des ventes de garage. Les quatre amis s’intéressaient aux pièces d’équipement de hockey à vendre. « Ils les regardaient et les touchaient comme si elles étaient sacrées. Ils leur faisaient très attention », se rappelle Francis Morin. « Je leur ai dit : « Hey les gars, jouez-vous au hockey? » Un des garçons a répondu : « J’aimerais tellement ça. C’est mon rêve. » Le président de l’association n’a pas hésité. Il les a invités à la journée Portes ouvertes, deux semaines plus tard.

 

Pendant ces deux semaines, les jeunes syriens se rendaient souvent à l’aréna. « Est-ce qu’on peut toujours y aller aux Portes ouvertes? », demandait l’un des enfants. La communauté a tout fait pour réaliser leur souhait.

 

« Sports aux puces leur a prêté un équipement pour la journée », souligne le président de l’AHM de Saint-Hyacinthe, Francis Morin. En embarquant sur la patinoire, les quatre complices ont ainsi eu la piqure pour notre sport national.

 

Durant la journée, un des jeunes s’est adressé au président de l’association. « À l’école, on avait un choix à faire pour une journée Activités. Soit on allait à la piscine, soit on jouait au hockey à la patinoire. Moi, je n’avais pas de patins, donc je suis allé à la piscine. Mais je ne veux pas être un joueur de piscine. Plus tard, je veux être un joueur de hockey! »

 

Cette anecdote a fait rire et réfléchir Francis Morin. « Ça m’a démontré à quel point ces jeunes-là veulent s’intégrer. Ils veulent juste faire partie de notre société et faire comme les autres. »

 

Comme ils avaient adoré leur expérience, l’association a trouvé une façon de les aider financièrement pour la saison. « Sports Experts a donné un équipement complet pour deux joueurs, alors que le Club optimiste a défrayé une partie des frais d’inscription pour qu’ils soient capables de jouer », nous explique M. Morin.

 

Depuis qu’ils jouent au hockey, les jeunes syriens passent beaucoup de temps à l’aréna pour regarder les matchs. Notre interlocuteur nous partage d’ailleurs son enthousiasme : « En découvrant notre sport national, c’est une belle façon de les intégrer. C’est pas mal plus facile de passer un hiver au Québec quand on sait patiner, que lorsqu’on ne sait pas patiner ».

 

Le désir de s’intégrer est bel et bien présent. À nous de les épauler pour qu’ils s’amusent comme les autres enfants.

 

Plus que les bienvenus

Nous avons rencontré trois des Syriens qui jouent dans l’équipe Atome des Mousquetaires. Jusqu’ici, ils adorent leur saison de hockey. Ce qu’ils aiment le plus? Les matchs. « Quand on marque des buts, on est contents », nous raconte avec un grand sourire le jeune Alkarim qui faisait la traduction pour ses amis.

 

Pour que tout ce bonheur soit possible, plusieurs parents de l’équipe vont chercher les joueurs, car certains ont des limitations étant donnée leur nouvelle arrivée au Canada.  « Il y a toujours quelqu’un dans l’équipe qui a un cœur sur la main et qui va les chercher. C’est vraiment beau de voir tout le travail qui est fait pour que ces jeunes puissent jouer », raconte Francis Morin.

 

Une équipe unie. Les Mousquetaires de Saint-Hyacinthe, Atome.

 

Suivant ces événements, le président de l’AHM de Saint-Hyacinthe voulait partager ce message à toute la communauté.

 

« Ils ont une très grande reconnaissance envers nous, leur pays d’adoption. En les intégrant dans nos activités, ça rend leur arrivée beaucoup plus facile. On espère en recevoir plusieurs autres, ils sont plus que les bienvenus dans notre association. Le hockey, ce n’est pas juste un sport de Québécois ou de Canadiens. C’est un sport pour tous les jeunes. C’est un sport pour avoir du plaisir. »

 

Hockey Québec souhaite remercier toute la communauté de Saint-Hyacinthe pour leur grande générosité. Nous sommes fiers de pouvoir compter sur des joueurs de tous les horizons et sur l’ouverture des bénévoles, parents et joueurs. Le hockey, un plaisir pour tous!

 

Demain, lisez la suite de l’histoire alors que l’entraîneur-chef des Mousquetaires nous raconte comment il a intégré les nouveaux joueurs dans l’équipe.

 

Vous avez une histoire similaire à nous partager? Écrivez-nous!

 

 

François Lachance

Coordonnateur communications, image de marque, soutien aux régions

flachance@hockey.qc.ca