Hockey Québec appuie les jeunes joueurs vivant avec le spectre de l’autisme

 

Vélika Fecteau et Karel Brossard, fondateurs de Hockey adapté à Saint-Jean-sur-Richelieu, Pierre Légaré, Steves Paradis, dirigeant de Hockey adapté, Marie-Joël Desaulniers et Marc Lamontagne de Hockey Québec entourent le maire de Varennes Martin Damphousse ainsi que Vicky Jolicoeur lors de la mise au jeu protocolaire devant Anaïs Gervais et Mathis Bonneau qui arborent les couleurs officielles du programme.

 

 

Le porte-parole Pierre Légaré accompagné de sa fille Catherine, de son gendre Jacques-Alexis Bernardin et de leurs fils Arthur (à gauche) et Christophe (à droite) qui portent les couleurs du Blitz.

 

Le cœur était à la fête au Sportplex de l’Énergie à Varennes alors qu’on procédait au dévoilement officiel des couleurs du programme Hockey adapté, une initiative qui permet aux jeunes vivant avec le spectre de l’autisme de pratiquer leur sport favori.


Pour l’occasion, les dirigeants étaient accompagnés de l’humoriste Pierre Légaré, porte-parole, bénévole et grand-papa de deux joueurs du Blitz, ainsi que du maire de la ville, Martin Damphousse, qui a procédé à la mise en jeu protocolaire. Le match opposait l’équipe locale, composée de jeunes de Varennes, mais aussi de Boucherville et d’autres municipalités de la région, aux Lynx de Saint-Jean-sur-Richelieu.


Joueurs et bénévoles avaient une raison de plus de se réjouir dimanche dernier puisque Hockey Québec avait délégué ses représentants afin de souligner l’appui et l’implication de la fédération auprès du regroupement qui permet aujourd’hui à 80 joueurs âgés de 6 à 17 de la Montérégie de s’initier à un sport pratiqué par des milliers de jeunes d’un bout à l’autre de la province.


« Les dirigeants sont venus nous rencontrer au printemps dernier, explique Marie-Joël Desaulniers, directrice communications, image de marque et soutien aux régions de Hockey Québec. C’est certain qu’on a voulu embarquer avec eux dans le projet. Le hockey, c’est un sport d’équipe. Ça enseigne de bonnes valeurs et ça aide les jeunes à se structurer. Les parents se sont unis pour créer quelque chose pour leurs enfants alors pour nous, c’était naturel de les soutenir dans leur cheminement. »


Le jeu d’abord

Fervent partisan de Hockey adapté, Pierre Légaré a accepté de prêter sa voix à une cause qui lui tient doublement à cœur. L’humoriste ne tarit pas d’éloges quand vient le temps de vanter l’initiative qui a fait boule de neige depuis la création de la première équipe à Saint-Jean-Sur-Richelieu en 2014. La formation était alors composée d’une douzaine de joueurs à peine.


« C’est extraordinaire, nous dit celui qui a délaissé la scène depuis quelques années. Comme bénévole, tu deviens le parent, le grand-parent de tous les enfants et les jeunes considèrent que les pères, les mères présents sont tous aussi à eux. Quand ils arrivent à l’aréna, ils embarquent dans tout cet univers de rituels, de règles et pour eux, quand c’est prévisible, ils en mangent. Ils ne sont pas là pour la gloire. Dans “jouer au hockey”, il y a le mot “jouer” et ça, ils ne l’ont jamais oublié. »


Quant à Vicky Jolicoeur, dirigeante de Hockey adapté, dont le fils s’aligne également avec le Blitz, elle admet que les trois années passées au sein de l’équipe ont donné une confiance nouvelle à son garçon.


« Il a toujours voulu jouer au hockey, mais c’était impossible. On le refusait toujours. Alors quand nous avons appris qu’une telle équipe existait, on a tout de suite sauté sur l’occasion. Au début, ç’a été très difficile. Raphaël est très renfermé, il ne parle pas beaucoup. Aujourd’hui, quand il est avec les autres, il parle, il exprime ses émotions, ce qu’il ne faisait pas avant. C’est super. Je recommande cette équipe-là à tous les parents qui ont des enfants ayant des troubles du spectre de l’autisme et qui veulent jouer. Ça les aide énormément. »


Outre Varennes et Saint-Jean-sur-Richelieu, deux autres équipes ont été formées ces dernières années en Montérégie, soit à Sainte-Julie et à Chambly alors que des initiatives similaires ont également pris racine à Québec et au Lac-Saint-Louis.


Les dirigeants de Hockey adapté et représentants de Hockey Québec espèrent que d’autres formations verront le jour au cours des prochaines années.