D’une association de hockey mineur au repêchage de la LNH

 

Les hockeyeurs québécois qui ont entendu leur nom résonner à l’aréna Rogers de Vancouver à l’occasion de la 57e séance de sélection de la Ligue nationale de hockey (LNH) ont multiplié les efforts au cours des dernières années afin d’atteindre leur rêve le plus précieux; enfiler l’uniforme de l’une des  31 formations. 

Pour ces jeunes joueurs, le rêve a débuté alors qu’ils évoluaient dans les différentes associations de hockey mineur et régions de Hockey Québec. Ces joueurs, qui sont devenus avec le temps des athlètes élites, ont d’abord fait l’objet d’un encadrement de qualité aux niveaux locaux et régionaux. Par la suite, ils ont cheminé, au fil des dernières années, au sein des structures intégrées et à travers différentes compétitions provinciales, nationales et internationales. 

 « Tous les intervenants travaillent dans la même direction pour assurer le développement de nos jeunes dans un environnement qui favorise le plaisir », affirme avec fierté Paul Ménard, directeur général à Hockey Québec. 

Joueurs québécois repêchés par des équipes de la LNH

Samuel Poulin - Penguins de Pittsburgh - 1ère ronde - 21ième au total

Jakob Pelletier - Flames de Calgary  - 1ère ronde - 26ième au total

Raphaël Lavoie - Oilers d'Edmonton - 2ième ronde - 38ième au total

Samuel Bolduc - Islanders de New York - 2ième ronde - 57ième au total

Alexander Campbell (LHPS) - Predators de Nashville - 3ième ronde - 65ième au total

Nathan Légaré - Penguins de Pittsburgh - 3ième ronde - 74ième au total

Alex Beaucage - Avalanche du Colorado - 3ème ronde - 78ième au total

Félix Bibeau - Islanders de New York - 6ième ronde - 178ième au total

Maxence Guénette - Sénateurs d'Ottawa - 7ième ronde - 187ième au total

Raphaël Harvey-Pinard - Canadiens de Montréal - 7ième ronde - 201ième au total

Jérémy Michel - Blues de St-Louis - 7ième ronde - 217ième au total

La structure actuelle permet aux joueurs élites d’être identifiés en jeune âge par la fédération. Ce suivi rigoureux se fait de façon annuelle dès les M12, et ce jusqu'aux Équipes Québec moins de 15 et 16 ans pour aboutir au niveau des formations canadiennes au défi mondial des moins de 17 ans. Les athlètes d’élite profitent d’un encadrement professionnel tout au long de leur développement et cheminent à travers des compétitions provinciales (Coupe belairdirect), puis nationales (Jeux du Canada, tournois nationaux) et, finalement, internationales (défi mondial).  

« Nous voulons faire graduer le plus grand nombre de joueurs possible à Hockey Canada et, éventuellement, à la LNH », a déclaré M. Ménard. « Ce n’est jamais assez et nous ne pouvons être complètement satisfaits ou complaisants ».

C’est ainsi que les meilleurs joueurs de la province sont identifiés et reçoivent de l’encadrement de qualité, tant sur la glace qu’à l’extérieur de celle-ci, jusqu’à ce qu’ils atteignent les rangs juniors.

« Le programme Équipe Québec est destiné à les mettre au défi et à leur procurer tous les outils que nous pouvons leur fournir. Ceci permet également une mise en valeur de nos meilleurs joueurs, ce qui amène des conditions gagnantes pour qu’ils puissent se signaler et se démarquer », d’ajouter Marcel Patenaude, directeur hockey de la fédération.  

La planète hockey prend connaissance de ces actions et remarque la progression des joueurs du Québec depuis quelques années. Nous n’avons qu’à penser aux succès de la formation provinciale aux derniers Jeux du Canada avec une récolte en or au hockey masculin.

« Entre autres grâce à l’encadrement mis en place par Hockey Québec, mais surtout grâce à leur dévouement et leur passion, les joueurs québécois du repêchage de 2019 ont tous les outils dans leur coffre afin de connaître du succès au niveau de la LNH », de conclure M. Ménard.

À tous ceux qui n'ont pas entendu leur nom être prononcé par l’un des 31 directeurs généraux, souvenez-vous que certains grands joueurs n’ont jamais été repêchés. Continuez de mettre tous les efforts afin d’atteindre votre rêve!