Devon Levi offre une performance brillante de 29 arrêts et blanchit les Tchèques 3-0

 Matthew Murnaghan/Hockey Canada Images
Photo Matthew Murnaghan/Hockey Canada Images

 

EDMONTON, Alb. – Le gardien de but Devon Levi (Dollard-des-Ormeaux, Qc/Université Northeastern, HE) a repoussé les 29 tirs auxquels il a fait face pour obtenir son deuxième jeu blanc du Championnat mondial junior 2021 de l’IIHF et permettre à l’équipe nationale junior du Canada de l’emporter 3-0 contre la République tchèque samedi soir.

« C’était un bon match. C’était très amusant de recevoir plus de tirs », a mentionné le gardien de but du Canada après la partie. « Même si je ne compare pas mes matchs entre eux, j’étais très content de ma performance. »

« Je suis quelqu’un qui vit dans le moment présent », a ajouté Levi. « Mais maintenant je peux regarder vers l’avenir, et disons que je suis très excité de jouer dans deux jours! »

 

Visionnez le rapport d'après-match de Hockey Canada  

 

Avec la victoire, le Canada est parvenu à atteindre la demi-finale du Mondial junior pour une quatrième fois en cinq ans. L’attaquant Dylan Cozens (Whitehorse, Yn/Lethbridge, WHL) a marqué son septième but en plus d’obtenir une aide dans la rencontre pour lui permettre de s’emparer du premier rang des buteurs et d’être à égalité au sommet des meilleurs pointeurs du tournoi.

Connor McMichael (Ajax, Ont./London, OHL) et son compagnon de trio Peyton Krebs (Okotoks, Alb./Winnipeg, WHL) ont également terminé la rencontre avec deux points chacun; un but et une passe pour McMichael ainsi que deux aides pour Krebs. Le défenseur Bowen Byram (Cranbrook, C.-B./Vancouver, WHL) a quant à lui été le seul autre joueur du Canada à trouver le fond du filet dans la rencontre de ce soir.

Après avoir été en mesure d’inscrire un but à l’intérieur des cinq premières minutes du match à chacune de ses sorties jusqu’ici dans le tournoi, le Canada a dû attendre jusqu’à 8 min 22 s avant de capitaliser une première fois contre les Tchèques en première période.

McMichael s’est emparé du disque à l’intérieur de son territoire avant de lober une passe parfaite par-dessus les défenseurs tchèques qui s’est retrouvée directement sur la lame du bâton de Cozens. Ce dernier a encore une fois démontré sa grande vitesse en filant seul sur l’aile avant de battre le gardien Nick Malik d’un tir entre les jambières.

Les Canadiens allaient doubler leur avance un peu plus de trois minutes plus tard grâce à une superbe pièce de jeu de Byram. Le défenseur patinait de reculons lorsqu’il a reçu une passe de Krebs au haut du cercle et il a choisi de patienter avec la rondelle, reculant jusqu’à ce qu’il trouve une ligne de tir parfaite pour décocher un lancer vif sous le bras de Malik.

Après avoir eu le dessus 12-8 dans les tirs au but en première période, la République tchèque s’est à son tour vu tirer de l’arrière 11-6 à ce chapitre lors de la période médiane. Malgré du jeu intense et robuste, la deuxième période a été disputée rapidement, puisque les deux formations ont été incapables de trouver le fond du filet et se sont tenues loin du banc des punitions.

Les deux clubs se sont encore une fois échangé du jeu solide aux deux extrémités de la patinoire lors du troisième tiers. Cependant, seuls les Canadiens allaient parvenir à inscrire un but.

Tirant toujours de l’arrière par deux buts, l’entraîneur-chef des Tchèques a décidé de retirer son gardien de but en faveur d’un patineur supplémentaire alors qu’il restait plus de cinq minutes à disputer dans la rencontre.

Malgré quelques bonnes occasions de marquer avec un joueur en plus, les joueurs de la République tchèque ont été incapables de battre Levi, le gardien du Canada effectuant de nombreux arrêts spectaculaires, dont un arrêt à bout portant dans les derniers instants du match.

Ce fut finalement McMichael qui a profité de la cage désertée des Tchèques, s’amenant seul dans le territoire adverse avant de glisser la rondelle dans le filet pour inscrire son troisième but du tournoi.

« Je trouve que nous avons joué un bon match. Défensivement, les Tchèques sont une équipe qui ne donnent pas le centre de la patinoire et qui te font mériter chaque lancer au filet », a remarqué l’entraîneur-chef du Canada, André Tourigny.

« Heureusement, nous avons été en mesure de générer de l’attaque rapidement et de prendre les devants, ce qui est important contre eux », a-t-il ajouté. « Devon [Levi] a été très bon pour nous, surtout lorsqu’on a eu des relâchements. Il a joué un gros match et c’est ce qui a fait la différence. »

Au moment d’écrire ces lignes, le Canada était toujours en attente du résultat des autres rencontres du Mondial junior afin de connaître l’identité de son adversaire de la demi-finale qui se tiendra lundi à 18 h HE/15 h HP.