Deux buts pour Pelletier et un blanchissage pour Levi : le Canada l'emporte 10-0 c. la Suisse

Matthew Murnaghan/Hockey Canada Images
 
 

Quinton Byfield a inscrit deux buts et quatre aides, Devon Levi a signé un jeu blanc de 15 arrêts, et le Canada a battu la Suisse

Jason La Rose
 

STATISTIQUES : CANADA 10, SUISSE 0

EDMONTON, Alb. – Grâce à une performance de deux buts et quatre passes, Quinton Byfield (Newmarket, Ont./Sudbury, OHL) est parvenu à mener l’équipe nationale junior du Canada vers une victoire de 10-0 contre la Suisse, mardi soir, au Championnat mondial junior 2021 de l’IIHF.

« Je suis très content pour lui, car c’est un gars qui travaille très fort », a mentionné l’entraineur-chef du Canada, André Tourigny (Nicolet, Qc/Ottawa, OHL) au sujet de Byfield. « On l’a vu avec la manière dont il a obtenu ses points ce soir; il a fourni les deuxièmes efforts, il allait au filet, il récupérait des retours et il a fait dévier des rondelles. Il a donné l’exemple. »

Le gardien de but Devon Levi (Dollard-des-Ormeaux, Qc/Université Northeastern, NCAA) a quant à lui signé son premier jeu blanc du tournoi dans une rencontre qui a été nettement dominée par le Canada 50-15 au chapitre des tirs au but.

Au total, ce sont 14 joueurs de la formation canadienne qui ont amassé un point ou plus dans la rencontre. Jakob Pelletier (Québec, Qc/Val-d’Or, LHJMQ) a connu son meilleur match du tournoi avec deux buts et une passe, tandis que les attaquants Ryan Suzuki (London, Ont./Saginaw, OHL), Cole Perfetti (Whitby, Ont./Saginaw, OHL), Dylan Cozens (Whitehorse, Yn/Lethbridge, WHL) et Connor McMichael (Ajax, Ont./London, OHL) ont chacun terminé la soirée avec un but et une passe.

Philip Tomasino (Mississauga, Ont./Oshawa, OHL) et Kaiden Guhle (Sherwood Park, Alb./Prince Albert, WHL) ont inscrit les autres buts du Canada, tandis que Peyton Krebs (Okotoks, Alb./Winnipeg, WHL), Alex Newhook (St. John’s, T.-N.-L./Collège de Boston, NCAA) et Jack Quinn (Cobden, Ont./Ottawa, OHL) ont tous contribué à l’offensive avec deux aides chacun.

Tomasino a ouvert la marque après seulement 90 secondes, acceptant une passe de Byfield avant de décocher un tir parfait qui s’est frayé un chemin entre les jambes du défenseur suisse avant de se retrouver dans le coin supérieur. Il s’agissait de son quatrième but en trois matchs, marqué tandis que le Canada jouait à cinq contre cinq, comme tous les autres.

Mais c’est au deuxième tiers que les Canadiens ont réellement pris le contrôle du match, une période dans laquelle ils allaient marquer quatre fois en plus de dominer 23-4 dans la colonne des tirs au but. Cette fois, il aura fallu 100 secondes après la mise au jeu initiale de la période et un avantage numérique du Canada pour que Cozens inscrive à son tour son quatrième filet de la compétition.

Puis, après un peu plus de huit minutes de jeu dans la période médiane, Connor Zary (Saskatoon, Sask./Kamloops, WHL) a vu son tir frôler l’extérieur du poteau avant de frapper la bande arrière et de se retrouver sur la lame de Pelletier. Le capitaine des Foreurs de Val-d’Or a aussitôt lancé la rondelle derrière le gardien suisse, Noah Patenaude, pour porter la marque à 3-0.

Suzuki a donné une avance de quatre buts aux Canadiens en profitant d’une autre supériorité numérique pour mettre son propre retour de lancer hors de la portée de Patenaude à 6 min 25 s. Quatre minutes plus tard, Cozens a obtenu une aide après avoir volé le disque et l’avoir refilé à Connor McMichael qui a fait mouche avec un tir sur réception. Il s’agissait d’une cinquième passe et d’un neuvième point dans le tournoi pour Cozens, tous les deux des sommets au sein de l’équipe canadienne.

Du côté de Byfield, le deuxième choix au total du repêchage 2020 de la LNH avait trois passes à son nom au deuxième entracte et il s’est assuré de s’inscrire dans la colonne des buts au dernier tiers. L’attaquant a marqué le troisième et dernier but en avantage numérique de la rencontre en redirigeant habilement un tir de la pointe alors qu’il était stationné devant la cage des Suisses.

Un peu moins de trois minutes plus tard, Byfield allait marquer son deuxième du match et deuxième du tournoi, à 11 min 52 s, grâce à un tir sur réception qui était le résultat d’une passe soulevée parfaite de Quinn.

« C’est vraiment un joueur intelligent qui utilise très bien son physique. On l’a vu au courant des trois derniers matchs, il sait comment garder les choses simples », a mentionné Jakob Pelletier au sujet de Byfield, son nouveau compagnon de trio. « Mais c’est certain que c’est plaisant pour moi d’avoir pu contribuer un peu ce soir aussi. »

Perfetti a porté la marque à 8-0 seulement 62 secondes plus tard lorsqu’il a placé un tir du poignet dans la lucarne. Le défenseur Kaiden Guhle a quant à lui inscrit un deuxième but en trois rencontres lorsqu’il a décoché un lancer frappé sur réception qui a tout simplement battu Patenaude de vitesse.

Les joueurs du Canada sont parvenus à inscrire une dizaine de buts dans une deuxième rencontre au Mondial junior 2021 après que Pelletier ait accepté une passe de Byfield, sa quatrième du match, et qu’il ait logé son tir à l’intérieur du poteau opposé.

« Je pense qu’on a joué un très bon match. Ce que j’ai aimé, c’est qu’on a vécu beaucoup de situations différentes et ça nous a permis de grandir en équipe », a remarqué Tourigny après la rencontre. « Nous donnons des occasions de marquer, nous causons des surnombres, mais tout de suite nous sommes capables de revenir dans le match. On en sort grandi et c’est très positif. »

Avec une fiche de 3-0-0, le Canada se retrouve maintenant seul en tête du classement et affrontera l’autre équipe invaincue du groupe A, la Finlande (2-0-0), le jeudi 31 décembre, dès 18 h HE/15 h HP.