Danièle Sauvageau honorée au Gala Femmes d’influence en sport au Québec : Édition spéciale 2021

 

Dévoilement des récipiendaires

 

Montréal, le 6 mai 2021 – Les femmes et le sport étaient à l’honneur hier au 16e Gala Femmes d’influence en sport au Québec d’Égale Action tenu pour une deuxième année consécutive virtuellement en direct sur la chaîne YouTube de l’organisme.

Parmi les quinze candidates et organisations sportives finalistes reconnues hier, cinq d’entre elles ont remporté le Prix Femme d’influence 2021 pour leur implication au cours de l’année 2020. Ce prix souligne la contribution exceptionnelle de filles et de femmes dans le monde du sport, en dehors de leur performance sportive, et reconnait l’implication d’organisations sportives dans le développement et la promotion du sport et du leadership au féminin. L’année 2020 fut très éprouvante avec l’arrêt des activités sportives causé par la pandémie de la COVID-19. Nous avons voulu reconnaitre le leadership, la résilience et la détermination dont ces personnes inspirantes ont fait preuve lors de cette dernière année très difficile.

 
C’est en compagnie d’Émilie Duquette, animatrice de l’événement, et de l’invitée d’honneur Cindy Ouellet, athlète paralympique en basketball en fauteuil roulant et en ski paranordique, qu’Égale Action a récompensé les cinq récipiendaires de cette édition 2021. Égale Action était également honoré de recevoir Isabelle Charest, triple médaillée olympique et ministre déléguée à l’Éducation et responsable de la Condition féminine, ainsi que Julie Gosselin, présidente du conseil d’administration de SPORTSQUÉBEC
 

La première récipiendaire honorée de la soirée, Emmy Désilets (Centre-du-Québec) dans le volet Régional-Provincial, est l’entraineure-chef du Club de natation des Bois-Francs. En 2020, Emmy s’est impliquée à divers niveaux pour stimuler la motivation des athlètes et les activités de son club, dont les défis COVID qu’elle a offerts pendant la pandémie.

« D’avoir pu mettre en place quelques petites actions ou des grandes actions au quotidien, que ce soit à distance ou en personne, et que ça ait aider les jeunes à garder un intérêt pour le sport et à les motiver, je suis contente de voir que ça a amené un mouvement positif. »

 

Le prix du volet National-International a été remis à Guylaine Séguin (Estrie) pour son implication à titre d’officielle et de bénévole en patinage artistique. Au début de 2020, elle a officié de nombreuses compétitions en plus de jouer un rôle de mentore auprès de la communauté des officiel·les. Guylaine a participé à l’élaboration de capsules vidéos pour la formation continue des officiel·les du Québec pour la saison à venir en contexte de pandémie et des futurs championnats en mode virtuel.

« Je remercie les organisations de Patinage Québec et Patinage Canada qui ont permis aux athlètes de pouvoir faire des compétitions, même si c’était des compétitions virtuelles. »

 

Le volet Jeunesse a félicité le travail de Mayté Pilon-Dubé (Montérégie), pour son implication à titre d’entraineure et de marqueuse en softball. En 2020, Mayté est devenue entraineure-chef et a participé aux activités menant à l’élaboration du plan stratégique de Softball Québec.

« Je me sens honorée. Je suis vraiment contente. En ce moment, je suis devenue coach du U16 AA pour les lanceuses. Cette année je vais continuer d’autant m’impliquer et d’aider les autres. »

 

Le Volet Organisation sportive de l’année a récompensé la Fédération québécoise d’Ultimate (FQU). En 2020, la FQU a pris plusieurs décisions dans le but d’atteindre la parité femmes-hommes dans toutes les sphères de son sport : un plan d’action « Femmes et sport » a été conçu; l’écriture inclusive a été adoptée; une ligne de vêtements promouvant la place des femmes dans le sport a été lancée; et des ratios de jeu 50-50 ont été imposés pour pousser les équipes à recruter des filles.

« C’est super flatteur. Ça représente beaucoup. Ce prix n’est pas une finalité, mais ça vient nous encourager et nous dire que nous sommes sur la bonne voie et qu’on bâtit dans la bonne direction. Merci beaucoup! » – Marie-Ève Gauvin, Présidente de la FQU

 

Photo :  Égale Action

 

Dernière récipiendaire de la soirée, Danièle Sauvageau (Montréal) a reçu le Prix Reconnaissance. Les faits d’armes de cette grande pionnière du sport féminin au Canada et au Québec sont nombreux. Elle a participé à un total de six Jeux olympiques. Elle a su inspirer un pays en entier et rehausser de façon significative la visibilité du hockey féminin. Parmi les postes qu’elle occupe, notons son rôle en tant que fondatrice et directrice générale du Programme de hockey féminin des Carabins de l’Université de Montréal, ainsi que fondatrice et présidente-directrice générale du Centre de hockey haute performance 21.02 à Montréal. Analyste hockey à RDS et Radio-Canada depuis 2005, Danièle Sauvageau s’implique également sur divers conseils d’administration et comités sportifs, en plus d’être une mentore et une conférencière.

« Pour commencer, je voudrais partager ce prix avec les deux autres candidates, Madame Lachance et Madame Gravel. Merci d’être là. Je pense qu’on devient une infime petite partie des personnes que nous rencontrons. Seule on peut aller vite, définitivement que seule on peut aller plus vite, mais avec nous tous et toutes, on peut aller plus loin. Alors continuons de faire avancer la place de l’équité et du leadership au féminin dans des environnements sportifs sécuritaires pour nos athlètes, nos entraineur·es et nos intervenant·es. »

 

Cette 16e édition du Gala d’Égale Action a permis de réunir virtuellement plus d’une centaine d’internautes venu·es célébrer le travail exceptionnel de ces femmes d’influence qui se démarquent dans le monde du sport et de ces organisations sportives qui font une différence en déployant des actions pour soutenir et promouvoir le sport et le leadership au féminin.

« C’est dur de briser des barrières, moi-même une femme dans le sport, ce n’est pas toujours évident, mais je lève mon chapeau à toutes les femmes qui repoussement les limites. […] C’est un rôle important que vous avez pour le développement de nos jeunes sportives et c’est vraiment une grande force de caractère que vous démontrez. Soyez fières de vous. » - Cindy Ouellet

« Dans tout le parcours que j’ai eu comme athlète, j’ai eu la chance d’avoir des modèles qui m’ont évidemment guidé, qui m’ont inspiré et qui m’ont amené où je suis maintenant. Des femmes très fortes et résilientes qui m’ont montré le chemin et c’est ce que vous êtes, vous, les femmes finalistes du Gala. » - Isabelle Charest

« Très contente d’être avec vous pour célébrer des modèles féminins qui m’inspirent, mais qui inspirent aussi toute la communauté sportive. » - Julie Gosselin