Cinq avantages du multisport pour les hockeyeurs

 
 

Le hockey est une passion, voire une religion pour plusieurs. On en « mange » et souvent, on ne veut jamais s’arrêter. Cependant, il est bien de pouvoir décrocher un peu pour éviter d’être saturé. Varier les sports est alors un excellent remède qui nous permet même d’être encore meilleurs sur la glace.

 

Entre deux saisons, c’est ce que fait l’assistant-capitaine des Gaulois du Richelieu, Samuel Larocque. Joueur de hockey et de soccer au niveau élite, Samuel nous partage tous les bienfaits qu’il retire du multisport. Des avantages qui sont d’ailleurs attrayants aux yeux des recruteurs.

 

1. Pour rester en forme toute l’année

Après les séries, un repos est bien mérité. Cependant, il peut parfois être difficile de reprendre l’entraînement. En s’inscrivant à un autre sport comme Samuel, il est plus facile de rester motivé à garder la forme.

« Être un joueur de soccer qui joue au hockey, ça m’aide beaucoup pour mon cardio. Avec deux pratiques et une partie par semaine, en plus des tournois, le soccer fait grandement partie de mon entraînement estival », nous explique l’athlète au conditionnement physique irréprochable. Le joueur de niveau Midget Espoir est ainsi fin prêt lorsque la saison de hockey débute.

 

Samuel Larocque représentant la Rive-Sud aux Jeux du Québec (mars 2019).

 

2. Pour « développer de nouvelles habiletés »

Habile avec ses pieds, Samuel transfère cette qualité au hockey : « Des fois, j’utilise mes pieds quand la rondelle est immobile sur la glace. Je peux en prendre contrôle », raconte le joueur des Gaulois.

Grâce au soccer, Samuel peut aussi améliorer les habiletés qu’il possède déjà au hockey. Sur la glace, il est un joueur rapide avec un coup de patin explosif. Son second sport accentue alors ses compétences : « Le soccer me permet de travailler sur ma vitesse, ainsi que les changements de direction, la coordination et les départs rapides, tous des aspects qui me sont utiles sur la glace », soutient l’athlète de 16 ans.

Joueur à caractère offensif autant sur la glace que sur un terrain de soccer, il apprend à être davantage responsable défensivement afin d’être plus polyvalent et améliorer sa vision globale du jeu. Il a notamment eu l’occasion de pratiquer cet aspect cet été en jouant à différentes positions.

 

3. Pour un bon équilibre mental

Trop d’un même sport peut être néfaste sur le plan psychologique, car l’équilibre mental est essentiel pour performer au plus haut niveau. Malgré tous les bienfaits du hockey, une surdose n’est pas recommandée.

Le multisport offre donc une alternative saine pour Samuel qui évite de se brûler mentalement. « Malgré ma préparation estivale pour le hockey, c’est le fun parfois de changer d’air. Tu peux essayer des nouveaux sports et développer de nouvelles amitiés », nous confie-t-il.  

 

4.  Pour de nouvelles leçons de vie

L’espoir des Gaulois a vécu de nouvelles expériences au soccer, des leçons qui lui ont permis de gagner en maturité. L’année passée, le joueur de niveau U15 AA a connu un été difficile. Une saison qui a toutefois été formatrice pour le jeune homme.

« Au soccer, j’ai appris à ne pas me décourager vite. Même quand on a vécu des moments difficiles cet été, on a continué à travailler. C’est dur la défaite, mais c’est là qu’on apprend aussi. C’est quelque chose que je pourrai transposer au hockey. »

 

 

Samuel Larocque avec l’Express de Boucherville (été 2018).

 

5.  Pour devenir un leader

Finalement, pratiquer différents sports d’équipe aide Samuel à devenir un meilleur leader. Il n’est donc pas étonnant qu’il ait été nommé assistant-capitaine autant pour l’équipe Midget Espoir que pour son équipe de soccer. « J’ai une facilité avec ça maintenant. J’aime rassembler tout le monde. Quand il y a deux gangs chacun de leur bord, j’aime ça les jumeler.

Grâce au multisport, Samuel joue régulièrement avec de nouveaux coéquipiers. Avec toutes ses expériences, il réalise maintenant l’importance de l’esprit d’équipe. « Quand tout le monde va dans la même direction, ça va beaucoup plus loin. C’est donc important pour moi que tout le monde soit impliqué », affirme sagement l’athlète qui adore les activités de team building rapprochant les coéquipiers.

 

Des mesures pour encourager le multisport

Hockey Québec encourage d’ailleurs les joueurs à pratiquer d’autres sports durant la période estivale. Hockey Québec a raccourci d’une semaine ses programmes enrichis estivaux, en plus d’y inclure d’autres sports durant les différents entrainements hors glace. L’objectif premier de cette modification est de former un athlète beaucoup plus complet, et ce, à tous les niveaux.  

Nous tenons à remercier Samuel pour cette entrevue et nous lui souhaitons la meilleure des chances en cette fin de saison de la LHEQ !

 

François Lachance

Coordonnateur communications, image de marque, soutien aux régions

flachance@hockey.qc.ca