« Chaque joueur mérite sa place ! » - Alexandre Richard

Alexandre Richard, entraîneur-chef des Mousquetaires de Saint-Hyacinthe

 

Cet automne, la communauté de Saint-Hyacinthe s’est rassemblée pour permettre à quatre jeunes Syriens de jouer au hockey. Afin de les inclure dans leur nouvelle équipe, l’entraîneur-chef Alexandre Richard a joué un rôle important. Récit de l’entraîneur sur cette grande réussite d’intégration, autant pour les Syriens que pour l’esprit d’équipe.

 

Au Québec depuis peu, deux des Syriens ne parlaient ni français, ni anglais. Les entraîneurs les ont pris sous leurs ailes pour qu’ils se sentent bien accueillis malgré cette barrière linguistique. « Nous les avons tous inclus dans nos activités et nous sommes assurés que personne ne portait de préjugés », mentionne l’entraîneur-chef Alexandre Richard. Comme ils apprenaient aussi à patiner, l’entraîneur a mis les choses au clair dès le début de la saison.

 

« Au premier meeting, j’ai expliqué à tous [joueurs et parents] que je n’allais pas couper le banc pour aller chercher une victoire. Chaque joueur mérite sa place. Chaque joueur mérite son temps de glace. C’est en jouant qu’ils pourront s’améliorer! »

 

En misant sur la création d’une chimie d’équipe, Alexandre a ainsi inculqué une belle valeur à tous ses joueurs. « Le but du jeu, c’est de jouer tout le monde ensemble. On gagne en équipe et on perd en équipe. L’esprit d’équipe est le secret de notre succès », affirme l’entraîneur des Mousquetaire de Saint-Hyacinthe. Grâce à cette philosophie, tout le monde a mis l’épaule à la roue pour que les nouveaux arrivants se sentent chez eux.

 

Aux dires de l’entraîneur, leur plaisir de jouer au hockey était si contagieux que le tout devenait naturel. « Ils ont tellement le sourire et envie de toucher à la rondelle. Leurs coéquipiers ne pouvaient pas faire autrement que de les intégrer dans la gang. »

 

Écoutez l’entrevue avec les jeunes hockeyeurs syriens

 

La saison se termine bientôt et tous les Mousquetaires travaillent ensemble dans la bonne humeur. Alexandre Richard nous explique aussi comment leur présence a entraîné une nouvelle dynamique au sein de l’équipe.

 

« Ils ont de l’intensité et ils n’ont pas peur de se jeter par terre pour aller chercher la rondelle. Ça met le sourire aux autres joueurs et aux entraîneurs. Les parents aussi ont du fun à nous voir aller. C’est beau à voir! »

 

Cliquez ici pour lire la première partie de l’histoire.

 

Vous avez une histoire similaire à nous partager? Écrivez-nous!

 

 

François Lachance

Coordonnateur communications, image de marque, soutien aux régions

Hockey Québec

flachance@hockey.qc.ca