45e Assemblée générale annuelle de Hockey Québec : une première 100% virtuelle pour la Fédération

 

 

La 45e Assemblée générale annuelle (AGA) de Hockey Québec s’est tenue sous format virtuel ce samedi 19 juin 2021. Les représentants associatifs, régionaux et provinciaux (incluant les ligues provinciales et le RSEQ), de même que les membres du conseil d’administration de la Fédération, ont assisté à l’Assemblée générale annuelle ; une première virtuelle étant donné les circonstances associées à la pandémie. 

 

En amont de l’AGA, les états financiers furent présentés aux trésoriers régionaux (jeudi), de même que les recommandations de Hockey Québec en vue de son Plan de relance pour la saison 2021-2022 (vendredi). 

 

Samedi, l’ancien hockeyeur de la LNH et porte-parole du Groupe Respect, Bruno Gervais, a présenté une conférence sur la formation Respect et sport pour les parents. Cette formation vise à outiller nos membres et les parents afin que tous vivent une expérience positive dans nos arénas.  

 

Durant la conférence, les avantages de cette formation pour nos membres ont été présentés. Les moyens pour gérer les situations impliquant les parents, les façons d’assurer la sécurité et le plaisir des jeunes, de même que le rôle de chaque personne pour y arriver ont été notamment abordés. 

 

 

CLIQUEZ ICI pour consulter le rapport annuel 2020-2021 de la Fédération 

 

Modification et ajout aux règlements généraux et aux règlements administratifs

 

Dans son mandat de régir sa discipline, Hockey Québec doit veiller à l’application de la réglementation de son sport en apportant annuellement des ajouts et/ou modifications à ses règlements généraux et administratifs.

 

Au niveau des règlements généraux, la Fédération a adopté l’ajout de deux membres cooptés à son conseil d’administration.

 

« L’ajout de ces deux membres cooptés vise à accroître l’expertise et la diversité au sein du conseil d’administration », affirme le président du conseil d’administration, M. Yve Sigouin.

 

De plus, deux changements importants aux règlements administratifs de la Fédération furent approuvés lors de l’Assemblée générale annuelle.

 

D’abord, l’article faisant référence au contact physique, à la mise en échec corporelle et la mise en échec progressive (Article 7.3) a été modifié afin de préciser la définition de la mise en échec progressive et de réduire le nombre d’équipes/joueurs évoluant avec la mise en échec corporelle complète. La nouvelle formulation se lit de la façon suivante :

La mise en échec progressive est une mise en échec corporelle initiée en tout temps par une action visant le bâton du joueur adverse. Elle a comme objectif premier de lui faire perdre la rondelle ou de la récupérer, et ce partout sur la patinoire.

 

L’objectif principal de cette modification est d’assurer la sécurité des joueurs et de réduire au maximum le risque de blessures qui découlent des mises en échec face à face et provenant de l’angle mort.

 

Suivant l’adoption du règlement, les divisions M17 (Midget Espoir), M18 (Midget AA – Juvénile D1), ainsi que la division et classe Junior AA s’ajoutent ainsi aux divisions M15 (Bantam AAA – AAA relève – AA – Cadet D1 – D2), M18 (Midget BB – Juvénile D2), ainsi que les divisions et classes M17 Mineur, M16, M15 Majeur et M14 qui appliquaient déjà la mise en échec progressive depuis plusieurs saisons.

 

Cette décision émane d’une recommandation du comité d’expert dont faisaient partie la LHJMQ et les ligues provinciales, ainsi que la structure intégrée.

 

Par conséquent, seuls les joueurs des ligues M18 (Midget AAA), de la Ligue Junior AAA du Québec et de la Ligue Collégiale D1 masculine pourront évoluer avec la mise en échec complète.

 

Dans un deuxième temps, un article fut ajouté au sujet de l’entité-école (Article 12.11). Cet ajout vise à définir l’offre de service du hockey scolaire, à faire respecter le choix d’école du joueur ainsi que des parents, à s’assurer que les hockeyeurs jouent pour l’équipe de l’école qu’ils fréquentent et, finalement, afin de se conformer au principe d’entité-école qui est reconnu par tous.

 

L’article 12.11 détermine que l’entité-école se lit de la façon suivante :

L’entité-école implique que l’élève athlète fréquente l’établissement d’enseignement de niveau primaire ou secondaire pour lequel il désire faire partie du programme hockey. Pour être admissible à évoluer dans une équipe d’une ligue de hockey scolaire, l’élève athlète doit être inscrit à cette école au 1er octobre de l’année en cours.

 

Hockey Québec tient à remercier l’ensemble des intervenants du hockey mineur québécois pour leur temps et leurs efforts consacrés au plaisir et au développement des jeunes.