Réseau Hockey Québec

Un camp d’entraînement 100% féminin organisé par les Inouk

 

Stéphanie Laurin

 

Avant chaque saison, les hockeyeurs ont l’embarras du choix quand vient le temps de se remettre en forme. En effet, énormément d’associations offrent des camps d’entraînement à ses joueurs, que ce soit pour s’initier au hockey ou pour retrouver ses habiletés.

 

Bien que plusieurs filles compétitionnent auprès des garçons, peu d’options de ce genre sont proposées à une gente 100% féminine. C’est pourquoi les Inouk ont mis sur pied leur tout nouveau programme de hockey féminin. Cette activité, dirigé par Samantha Carpentier-Yelle, vise à présenter le hockey aux jeunes filles : « Le programme est à la base mis sur pied pour stimuler le hockey féminin, tout en ayant le support d’une organisation telle que celle des Inouk. Il sera structuré autant pour encadrer les joueuses qui découvrent le hockey pour la première fois, que pour celles qui jouent déjà et veulent améliorer leurs habiletés. Nous offrirons des cliniques d’initiation au hockey où l’équipement sera fourni, et des cours de développement de style « remise en forme ». Le but est d’avoir des cliniques mensuelles tout au long de l’année pour garder l’encadrement et l’intérêt auprès des filles. » raconte Samantha.

 

La jeune Carpentier-Yelle mérite amplement son poste à la tête de ce projet. Son expérience, son professionnalisme et sa détermination sauront mettre les jeunes en confiance : « J’ai commencé à jouer au hockey à Bromont quand j’avais huit ans. J’ai toujours été gardienne de but. J’ai joué jusqu’au niveau bantam AAA masculin avant de rejoindre le hockey féminin. J’ai fait mon Cégep à Édouard Montpetit à Longueuil, où j’y ai aussi compétitionné pendant deux ans avant d’évoluer en division 1 universitaire aux États-Unis. J’ai joué quatre ans là-bas tout en finissant mon baccalauréat ». Une chose est certaine, elles seront entre bonnes mains!

 

Un premier camp d’entraînement se déroule présentement au Centre Léonard-Grondin du 15 au 18 août et vise particulièrement à présenter le programme aux joueuses de la région : « Les cliniques/camps sont séparés par groupes d’âge, et c’est vraiment axé sur le développement. Donc la pratique est au premier plan du programme. Le but est de faire aimer le hockey au plus de jeunes filles possible et de stimuler l’intérêt pour le hockey féminin, tout en développant les filles pour qu’elles puissent aller performer dans leurs équipes respectives ». Samantha est évidemment présente lors de ce camp et s’assure du bon fonctionnement : « Notre but est d’offrir du temps de glace aux filles avant de retourner dans leurs camps de sélection respectifs. C’est aussi pour qu’elles apprennent de nouvelles habiletés grâce aux entraîneurs présents ».

 

Ce camp d’entraînement mis sur pied par les Inouk est une belle réalisation pour le hockey féminin au Québec. Samantha en est très fière : « Je crois qu’il y a de plus en plus de progès au niveau du hockey féminin, et c’est vraiment génial et important. C’est super que des organisations comme les Inouk démontrent leur intérêt pour le hockey féminin et veulent s’impliquer, parce que ça permet de donner encore plus de visibilité! »

 

Recherche

Partenaires

Première Présence
Fonds aide Fondation Hockey Canada
Tim Hortons - Biscuits sourire
Première Présence
Fonds aide Fondation Hockey Canada
Tim Hortons - Biscuits sourire
Première Présence
Fonds aide Fondation Hockey Canada
Tim Hortons - Biscuits sourire

Abonnement à l'infolettre

M'abonner Logo Cyberimpact

Social

Partenaires

Fonds d'aide Fondation Hockey Canada
Première Présence
Fonds d'aide Fondation Hockey Canada
Première Présence
Fonds d'aide Fondation Hockey Canada
Première Présence
Fonds d'aide Fondation Hockey Canada
Première Présence