Troquer ses patins pour le micro

Crédit photo: Valérie Maltais
Crédit photo: Valérie Maltais

 
 

(Abitibi-Témiscamingue) – Deux duos père-fils ainsi que le jeune Simon Poirier (atome CC) des Îles-de-la-Madeleine et le père d'un coéquipier sont sortis des arénas pour une vingtaine de minutes le 17 avril, afin de vivre une expérience radio dans le cadre du tournoi de la Coupe Dodge 2015.

 

Invités à une table ronde lors de l'émission «Le radio magazine» d'Ici Radio-Canada, les six participants ont discuté des avantages et des sacrifices que vivent les familles de hockey du Québec.  

 

«C'est beaucoup de route, beaucoup de sous et beaucoup de dévouement, a affirmé Dany Longuépée, qui a fait 5 hrs de traversier puis 20 hrs de route afin de se rendre à Ville-Marie au Témiscamingue, afin de voir jouer son fils de l'équipe Atome CC de la Gaspésie/les Îles-de-la-Madeleine. On aime nos enfants et lorsqu'on les voir aussi heureux, ça vaut la peine de participer à cela.»

 

À l'inverse, Robert Martel n'a pas eu à faire toute cette route puisque son fils Pier-Olivier et les Citadelles midget Espoir de l'Abitibi-Témiscamingue recevaient le tournoi à Rouyn-Noranda, donc à la maison. «Je me trouve privilégié de pouvoir le vivre en région. Étant donné qu'on est appelés à voyager tout l'hiver, on est très contents que ç'a eu lieu chez nous», a-t-il souligné.

 

Adam Veilleux des Corsaires bantam AA de Pointe-Lévy (photo) n'a pas eu à se faire prier pour accepter l'invitation de l'animatrice Karine Hébert, afin de prendre le micro dans les studios de Val-d'Or.

 

«J'étais un peu nerveux au départ, je ne savais pas trop à quoi m'attendre, a admis le jeune hockeyeur après l'entrevue. Ç'a bien été. On a parlé des amitiés qu'on développe dans ce genre de tournoi et des sacrifices qu'on fait, comme se coucher tôt les fins de semaine, bien s'alimenter et se concentrer à l'école pour jouer au hockey.»

 

La présence de son père Steve à Val-d'Or représentait 8 hrs de route. «C'était clair dès le départ que je n'allais pas manquer cet évènement, a affirmé celui-ci. On avait beaucoup de chances d'y participer, alors on s'y préparait mentalement depuis un certain temps.»

 

Pour écouter l'intégrale de cette discussion, visitez le site web de l'émission «Le radio magazine», édition du 17 avril, à 17h20.