Structure Riverains : Une terre d’accueil pour ses anciens joueurs

 

 
 

(Montréal, QC) Le jeudi 16 février 2017 - La semaine dernière, nous vous avons parlé du jeune Thomas Chabot et de la structure des Commandeurs de Lévis. Cette semaine, nous continuons notre reportage sur les différentes structures intégrées représentées en novembre dernier lors de la série Canada-Russie CIBC avec la structure des Riverains du Collège Charles-Lemoyne. Pour en apprendre plus sur la structure en question, nous avons parlé à son directeur, Alexandre Tessier, et au jeune défenseur dont les droits appartiennent aux Canadiens de Montréal, Simon Bourque.

 

Guillaume Latendresse, l’ex-attaquant de puissance du Canadien, s’apprête à conclure sa 3e saison au poste d’entraineur-chef des Riverains dans la ligue midget AAA. Sa carrière de joueur prenant fin plus tôt que prévu, Latendresse a choisi de se réorienter vers celle d’entraineur. Il a décidé de faire ses premières armes avec l’équipe qui lui a tant donné à ses débuts, et il n’est pas le seul. « Le personnel d’entraineurs fait une très grande différence au sein de notre structure. Que ce soit avec le Collège Français, le Dynamique ou les Riverains, nous pouvons compter sur des entraineurs très qualifiés. Il y a d’ailleurs quelques anciens joueurs professionnels qui reviennent comme coach ici », rapporte monsieur Tessier. En plus de Latendresse,  notons entre autres l’un de ses adjoints, Danny Groulx, également un ancien membre de l’équipe Midget AAA des Riverains. Après son passage chez les Riverains, Groulx a connu un séjour remarqué dans la LHJMQ. Il a par la suite gradué au niveau professionnel, jouant notamment dans la Ligue américaine de hockey et en Europe pendant 14 saisons avant de finalement accrocher ses patins.

 

« La fierté de la structure est de réussir à faire jouer le plus de joueurs possible au niveau midget AAA, que ce soit avec les Riverains ou ailleurs au Québec pour différentes raisons. Par la suite, c’est sûr qu’on veut que nos joueurs midget AAA évoluent au plus haut niveau possible, c’est-à-dire la LHJMQ. Si notre équipe midget AAA comporte 20 joueurs, on veut qu’ils jouent les 20 dans la LHJMQ », confie monsieur Tessier, qui agit également à titre d’entraineur adjoint de Guillaume Latendresse pour les Riverains.

 

Simon Bourque : un exemple de réussite

 

En 2015, Simon Bourque a réalisé ce qui est probablement le plus grand rêve de la majorité des jeunes Québécois, être sélectionné au repêchage de la LNH par les Canadiens de Montréal. Il a depuis poursuivi son stage junior de belle façon, occupant d’ailleurs le poste de capitaine de l’Océanic de Rimouski avant d’être échangé aux Sea Dogs de Saint John en décembre dernier. Pour la structure qui a eu le plaisir de former le jeune défenseur, de voir les joueurs réussir au niveau supérieur est la plus belle des récompenses. « C’est sûr que c’est le but ultime, le fruit du développement. Ces joueurs sont avec les entraineurs de la structure à partir du niveau pee-wee donc, lorsque l’un d’eux réussit à percer à un plus haut niveau, c’est un petit velours pour tous les entraineurs qui l’ont formé. Il y a eu une époque où la structure des Riverains était celle qui produisait le plus de joueurs pros et c’est ce que l’on cherche à reproduire » affirme monsieur Tessier.

 

Pour le principal intéressé, son passage dans la structure des Riverains aura été très bénéfique pour son développement. « Passer par la structure des Riverains m’a beaucoup aidé. Cela m’a permis de m’habituer à être sur la glace tous les jours et de m’entrainer. De plus, l’aréna était très proche de l’école, ce qui était idéal pour les joueurs », répond celui qui tentera de répéter avec les Sea Dogs, les exploits de l’édition 2014-2015 de l’Océanic alors que lui et ses coéquipiers avaient remportés le trophée Jean Rougeau et la Coupe du Président.

 

Ce dernier affirme également ne pas avoir de difficulté à jumeler les études et le hockey. « Nous avions beaucoup de support et nous (les joueurs) étions souvent ensemble, ce qui était plutôt pratique. Nous n’avions qu’à faire preuve d’assiduité et de discipline à l’école et tout allait bien. »

 

Hockey Québec tient à souhaiter la meilleure des chances à Simon dans la fin de son parcours junior et la suite de sa carrière. Nous souhaitons également une bonne fin de saison à tous les membres de la structure des Riverains.

 

Source

Mathieu Rousseau

Communications

Hockey Québec

mrousseau@hockey.qc.ca