Portrait de la finale: Les Foreurs de l’Abitibi-Témiscamingue contre les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Les Foreurs de l'Abitibi-Témiscamingue et les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans le Pee-Wee AA s'affronteront
cet après-midi dans le match en finale de la Coupe Dodge volet masculin.
 

 

 

(Beauport, Québec) Le dimanche 24 avril 2016 - Cette après-midi, les Foreurs de l’Abitibi-Témiscamingue et les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’affronteront dans la catégorie Pee-Wee AA  pour savoir qui repartira de Québec avec la médaille d’or au cou. Hockey Québec vous présente un portrait des deux formations.

 

Après avoir connu une bonne saison, les Foreurs de l’Abitibi-Témiscamingue sont prêts pour la grande finale de la Coupe Dodge 2016. «On a eu une très belle saison. Nous avons un beau noyau de joueurs. Tous les joueurs se sont bien développés cette saison. Ça donnait de beaux résultats et nous sommes fiers», explique l’entraineur-chef de la formation, Stéphane Caron.

 

Pour l’entraineur, l’identité de sa formation est l’éthique de travail: «Nos joueurs travaillent constamment et ils appliquent bien le système de jeu. Nous avons un beau mélange de joueurs francophones, anglophones et autochtones. Ça créait une belle chimie dans le groupe. Aussi, les parents forment un beau groupe. Ce sont les éléments qui font notre succès.»

 

Pour obtenir leur billet de la Coupe Dodge, les Foreurs ont facilement balayé leur série finale trois de cinq: «On a remporté les trois parties, par contre elles ont toutes été dures. Cette série nous a bien préparés pour la Coupe Dodge. En plus, ça nous a permis de devenir meilleurs. La preuve, c’est que nous avons fait quelques ajustements et on est maintenant en finale.»

 

Avant chaque rencontre, l’entraineur des Foreurs de l’Abitibi-Témiscamingue rencontre ses joueurs afin de parler de plan de match: «C’est un peu notre rituel d’avant-match. Je rencontre les joueurs individuellement, en équipe ou bien par position. On fait de l’enseignement concernant notre système de jeu. Il arrive qu’on adapte certains détails en raison de l’équipe qu’on affronte.»

 

Stéphane Caron se décrit comme un entraineur exigeant: «Ce sont des jeunes de 11 ou 12 ans. On le cachera pas que nous sommes durs avec eux. Par contre, on ne leur en demande pas plus que ce qu’ils sont en mesure de nous donner. Cette année, on savait que nous avions une bonne formation. On a pu les pousser un peu plus et cela a porté fruit.»

 

Les Foreurs de l’Abitibi-Témiscamingue sont fin prêts pour la finale de cette après-midi. Pour la rencontre, l’entraineur souhaite voir ses joueurs poursuivre sur leur lancée: «Lors des quatre dernières rencontres, nous avons accordé un but. Il faut continuer de faire les bonnes choses et d’appliquer les petits détails qui font qu’on connait du succès.»

 

Les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean

 

 

De leur côté, les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean Pee-Wee AA ont connu une saison de rêve: «Cela a été une saison extraordinaire. On a conservé une fiche de 24 victoires et une défaite. En plus, on est invaincu en tournoi. On ne s’attend pas à autant de succès», commente l’entraineur Arnaud Dubé.

 

Les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont connu du succès en raison de trois facettes de leur jeu: «C’est le travail d’équipe, l’exécution et notre jeu de transition qui sont la clé de notre succès.»

 

Arnaud Dubé est impressionné par la profondeur de sa formation : «Nous avons un excellent noyau de joueurs. Tous les joueurs participent et ce, à chaque match. C’est pour ça que nous sommes une équipe extrêmement difficile à affronter.»

 

Les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont été un rouleau compresseur lors des séries éliminatoires: «Nous avons été parfaits. En finale, on a battu les Espoirs du Lac-Saint-Jean en trois parties. Malgré tout, cela a été une belle préparation pour cette semaine», témoigne l’entraineur de la formation.

 

Arnaud Dubé croit que c’est l’attitude que les joueurs ont dans le vestiaire et sur la glace qui démarque les équipes gagnantes: «C’est l’attitude des joueurs qui fait foi de tout, bien plus que le talent. Il faut vouloir faire des sacrifices pour l’équipe et nos joueurs réagissent bien à ça.»

 

L’entraineur en chef croit qu’il est important d’être exigeant envers sa troupe s’ils veulent se surpasser et aller loin: «Il faut que les joueurs soient attentifs aux petits détails. Je veux que mes joueurs conservent une bonne attitude et qu’ils progressent personnellement et collectivement. Cependant, il ne faut pas négliger que les jeunes jouent pour avoir du plaisir.»

 

Avant chaque rencontre de la Coupe Dodge, les joueurs des Espoirs visionnent un montage vidéo afin de se motiver: «Nous avons réuni tous les plus beaux moments de notre saison. On montre ça aux joueurs et ça les aident à se motiver. On leur rappelle qu’ils ont connus du succès et qu’ils sont capables de faire de grandes choses. Ça les tient éveillés et ils veulent vraiment compléter le tout en beauté avec la Coupe», raconte Arnaud Dubé.

 

L’entraineur de la formation du Saguenay est content de la performance de son équipe en demi-finale: «On a joué un très bon match. Il faut continuer comme ça. Les joueurs doivent continuer de bien faire les petites choses et ils doivent être prêts à faire des sacrifices pour l’équipe.»

 

«On est prêt plus que jamais pour la finale. Ça va être un match excitant puisque c’est la reprise de la finale du tournoi Pee-Wee de Québec. On s’attend à un match très serré», conclut-il.

 

Source:

Karl-Érik Tremblay

Hockey Québec