Pascal Vincent : le cheminement de l'entraîneur

 


 

Source : NHL.com

Nous en sommes maintenant à notre troisième annonce de conférenciers qui seront de la partie au stage Haute Performance 1 du 30 juillet au 4 août prochains. Il est maintenant temps que vous fassiez connaissance avec notre conférencier d’ouverture; Pascal Vincent.

 

L’entraîneur-chef du Moose du Manitoba dans la Ligue américaine de hockey (AHL) dit aimer partager ses idées et ses expériences, ce pour quoi il a accepté d’offrir quelques heures de son horaire chargé au stage HP1. « Ma motivation est de redonner, de partager et de collaborer avec les gens. Si je peux aider une personne, tant mieux », explique-t-il. « Il n’y a pas d’école pour les entraîneurs. Tu ne peux pas dire à 18 ans que tu vas à l’université du hockey, ça n’existe pas. Ces séminaires, ces conférences, c’est notre école. C’est là que les entraîneurs peuvent apprendre, qu’ils peuvent échanger. »

 

L’ascension du natif de Laval derrière le banc des équipes de hockey a été fulgurante. Il fût entraîneur-chef dans la LHJMQ de 2000 à 2011 avant de faire le saut dans la LNH en tant qu’adjoint, puis dans la AHL en tant qu’entraîneur-chef. Sa conférence lors de l’événement portera sur le cheminement de l’entraîneur.

 

« Je vais raconter l’histoire de ma vie dans le monde du hockey et sans doute discuter de ce que je crois que les entraîneurs du Québec ont besoin de faire pour se donner une chance de travailler au niveau professionnel, précise M. Vincent. Je vais également parler des entraîneurs qui sont là présentement et de comment ils se sont rendu dans la Ligue nationale. J’irai aussi un peu plus en détails sur des décisions que j’ai prises dans ma carrière qui se sont avérée être des moments décisifs dans ma vie », d’énumérer celui qui a été entraîneur-adjoint des Jets de Winnipeg pendant cinq ans, de 2011 à 2016.

 

Le stage en question, la plus haute formation destinée aux entraîneurs de hockey d’élite au Québec, permet aux instructeurs de hockey mineur de parfaire leurs connaissances sur un ensemble de sujets.

 

« La première qualité d’un leader, c’est d’aimer aider les gens. Pour être un bon entraîneur, il faut avoir confiance en ses valeurs personnelles, avoir cette passion à donner aux jeunes, avoir comme objectif le bien de l’individu et ne pas seulement vouloir gagner. Au hockey mineur, que tu aies 30 ou 10 victoires, ce n’est pas important. Je pense qu’un bon entraîneur va comprendre que le cheminement d’un jeune ne passe pas nécessairement par la victoire de l’équipe », de conclure M. Vincent.

 

Patrice Bosch : le jeu offensif

Entraîneur-chef et directeur général des Inouk de Granby dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ), Patrice Bosch sera lui aussi de passage à St-Jean-sur-Richelieu à l’occasion du stage HP1. Celui qui fût entraîneur-adjoint du Drakkar de Baie-Comeau, puis entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi avant de s’en retourner dans le junior AAA est un amoureux du hockey et en aura long à vous dire sur les rudiments d’un bon jeu offensif.

 

Jean-François Boisvert : module PNCE (le dopage, les conflits et l’éthique)

Possédant un bagage d’expériences assez bien rempli dans le milieu du football, Jean-François Boisvert vous parlera de différents sujets chauds du milieu sportif comme le dopage, les conflits et l’éthique. Originaire de Québec, M. Boisvert a occupé diverses fonctions au sein du football collégial et universitaire depuis 1999.  

 

Surveillez notre site web pour connaître les trois prochains conférenciers qui seront présents lors du stage HP1 !

 

Source

Katherine Harvey-Pinard

Communications

Hockey Québec

Kharvey-pinard@hockey.qc.ca