« L’identité de votre équipe, c’est ce que les autres disent et pensent de vous. »

Geneviève Cardella-Rinfret, consultante en préparation mentale

 

 
 

Une compétition d’envergure comme le Championnat national féminin des moins de 18 ans nécessite une bonne préparation, tant physique que mentale. C’est pourquoi le personnel d’Équipe Québec a fait appel à la consultante en préparation mentale des Canadiennes de Montréal, Geneviève Cardella-Rinfret, pour conseiller et encadrer nos Québécoises.

 

Cette dernière a rencontré à trois reprises les joueuses d’Équipe Québec. D’abord, lors d’un camp préparatoire cet été. « J’ai alors donné une conférence et un atelier sur la visualisation pour qu’elles puissent la mettre en pratique à la maison et durant leur match avec leur équipe respective. »

 

La seconde visite de Geneviève fut lors du Challenge des Universités. Elle avait alors rencontré les filles tout juste avant leur match contre Les Canadiennes. Le sujet de l’atelier : l’utilisation de mot-clé. Chaque joueuse devait définir leur mot-clé personnel; mot qu’elle devait par la suite déterminer soit par une lettre ou un dessin sur un morceau de tape placé sur leur bâton.

 

« L’objectif de cette démarche soit que l’athlète ait la tête claire. Le mot-clé leur permet donc de porter leur attention sur la tâche à accomplir, plutôt que sur les distractions », mentionne Mme Cardella-Rinfret.

 

Finalement, de dimanche à mardi, Mme Cardella-Rinfret a joint le personnel d’Équipe Québec, lors du pré-camp du Championnat. Elle a alors mis en place une routine de pleine conscience, une forme de méditation, qui permet aux filles de se recentrer sur elles et, entre autres, d’aller au lit plus rapidement. Les Québécoises ont également finalisé l’identité d’Équipe Québec, en compagnie de la consultante en préparation mentale d’Équipe Québec. 

 

« On a discuté de l’identité de l’équipe, de la gestion du stress, de la définition du succès selon chacune d’elles et de l’importance de voir le tournoi comme la répétition de ce qu’elles savent déjà faire en entraînement. De réaliser que c’est finalement la même chose; qu’elles ne doivent pas se mettre plus de pression que ce que c’est réellement », affirme celle qui est en voie d’obtenir son doctorat en psychologie du sport.

 

Quels trucs s’appliquent au hockey mineur?

Pour le joueur individuel, Mme Cardella-Rinfret se range derrière Jean-Luc Brassard, médaillé d’or en ski acrobatique (bosses) aux JO de Lillehammer, en 1994, et participant à quatre Jeux olympiques, et appuie ses propos publiés sur le site de Radio-Canada, dans sa Lettre aux athlètes qui iront à Pyeongchang : « Si je peux me permettre de vous donner un conseil, c’est celui-ci : une fois sur place […] performez pour vous, pour le plaisir de faire votre sport. Pour le simple plaisir de jouer. Pour les mêmes raisons qui vous ont captivé lorsque, enfant, vous avez commencé à le pratiquer. »

 

La consultante en psychologie sportive rappelle également l’importance de définir l’identité de l’équipe. « L’identité de votre équipe, c’est ce que les autres disent et pensent de vous. »

 

Hockey Québec souhaite un excellent match à nos Québécoises ce soir, 19 h 30, alors qu’elles affrontent la formation de la Colombie-Britannique. Vous pouvez d’ailleurs consulter les statistiques et regarder en direct le match en webdiffusion. Pour ceux et celles qui encourageront nos filles sur place, vêtissez-vous de bleu, couleur d’Équipe Québec.

 

 

Source

Marie-Joël Desaulniers

Coordonnatrice relations médias et communications

Hockey Québec