Les Carabins remportent le deuxième championnat canadien de leur histoire

 

Calgary, le 20 mars 2016 – Les Carabins de l’Université de Montréal ont remporté un deuxième titre national en hockey féminin en quatre ans grâce à une convaincante victoire de 8-0 sur les Thunderbirds de UBC dimanche au Centre Markin MacPhail de Calgary. Les Bleus ont notamment tiré profit de leurs chances, marquant quatre fois en autant de supériorité numérique.

 

Les Montréalaises gagnent ainsi un deuxième titre national en sept ans d’histoire, après la conquête de 2013. Il s’agit également d’une cinquième médaille consécutive au championnat canadien pour les Bleus, la plus longue séquence active au pays.

 

En plus de l’or il y a trois ans, les hockeyeuses en bleu-blanc-noir avaient mis la main sur la médaille d’argent en 2012 et 2013 et de bronze la saison dernière.

 

« C’est le résultat d’une combinaison parfaite entre une attaque opportuniste et une défensive qui a bataillé sur chaque jeu, a dit l’entraîneure-chef des Carabins, Isabelle Leclaire. Les filles ont joué un match impeccable, elles ont bien patiné et contrôlé la rondelle.

 

« Je suis très fière de nos succès, mais je ne suis pas certaine qu’on le réalise vraiment. On a déjà fait beaucoup en si peu de temps, a ajouté celle qui est derrière le banc des Bleus depuis leurs débuts. C’est si difficile de gagner et maintenant on fait partie du club sélect des équipes qui ont remporté plus qu’un championnat canadien. »

 

La directrice général du programme de hockey féminin des Carabins, Danièle Sauvageau, à l’origine de la mise en place de l’équipe, a poursuivi dans la même veine : « Il n’y a pas de secret, ça prend beaucoup de travail rigoureux, autant en planification qu’à tous les jours. Isabelle et son personnel font un travail extraordinaire, avec une grande qualité de concentration et d’exécution dans tous les aspects. Il faut aussi souligner l’appui de plusieurs personnes qui contribuent à notre réussite, dont la direction des Carabins. »

 

Pour le programme sportif des Carabins, il s’agit d’un troisième championnat de Sport interuniversitaire canadien (SIC) depuis la relance du sport d’excellence sur le campus de l’UdeM en 1995, l’autre étant la Coupe Vanier par l’équipe de football en 2014.

 

Les Carabins avaient débuté le tournoi national en défaisant l’équipe hôte des Dinos de Calgary 4-0. En demi-finale, elles avaient eu le dessus 3-2 sur Saint Mary’s. Elles complètent la saison 2015-2016 avec une impressionnante fiche de 22 victoires, trois défaites et deux revers en temps supplémentaire. Depuis le 20 novembre, elles ont remporté 19 de leurs 20 rencontres et terminent avec une séquence de huit gains d’affilée. En sept ans d’existence, les Bleus montrent maintenant une fiche globale de 132 victoires, 50 défaites et 12 revers en surtemps.

 

Marie-Pier Chabot joueuse par excellence du championnat

La gardienne des Bleus Marie-Pier Chabot a réalisé son deuxième blanchissage en trois matchs au championnat canadien, n’allouant que deux buts en 77 lancers. L’étudiante en administration à HEC Montréal originaire de Québec a reçu le titre de joueuse par excellence de la compétition. Elle se retrouve également sur l’équipe d’étoiles du championnat, accompagnée par deux de ses coéquipières, les attaquantes Ariane Barker (Gérontologie) et Catherine Dubois (Arts et sciences).

 

« On ne pouvait pas imaginer plus beau scénario, même si on ne croit jamais obtenir un résultat comme celui d’aujourd’hui en finale nationale, a affirmé Chabot. Notre chimie d’équipe a fait une différence, on a travaillé toute l’année ensemble pour remporter ce match. »

 

Match de rêve pour la recrue Alexandra Labelle

L’attaquante recrue Alexandra Labelle (Arts et sciences), native de Sallaberry-de-Valleyfield, a été la bougie d’allumage des Carabins avec un tour du chapeau et une passe pour se mériter le titre de joueuse du match. Blanchie de la feuille de pointage en quart-de-finale, elle avait touché la cible à deux reprises en demi-finale. Elle termine le championnat en tête des marqueuses avec une récolte de six points. Sa coéquipière Jessica Cormier (Administration, HEC Montréal), de Cap-aux-Meules aux Îles de la Madeleine, a elle aussi brillé en finale avec une récolte de quatre aides.

 

« C’est un véritable conte de fées, j’ai pu contribuer et on a remporté la victoire. Je me suis pincé avant de jeter mes gants dans les airs à la fin du match, a dit Labelle, une espoir de l’équipe nationale canadienne. Même si nous étions quelques recrues dans l’équipe, nos entraîneurs nous ont fait confiance toute la saison et ça nous a permis d’avoir une équipe équilibrée avec beaucoup de profondeur. Plusieurs filles ont joué un rôle important pendant le championnat. »

 

Une domination complète

Les Carabins se sont forgé une avance de deux buts dès la première moitié de la première période grâce à deux jeux de puissance. D’abord, Alexandra Labelle (Arts et sciences) a sauté sur une rondelle libre après qu’un tir de la pointe ait été dévié par Emmanuelle Passard (Anthropologie). Elle a ensuite marqué dans un filet pratiquement ouvert.

 

Moins de deux minutes plus tard, Alexandra Paradis (Sécurité et études policières) a vu son tir de la ligne bleue traverser la circulation lourde devant le filet, dévier sur une joueuse adverse et finalement passer entre les jambières de la gardienne Danielle Dubé qui avait la vue obstruée par Labelle.

De l’autre côté de la glace, Marie-Pier Chabot (Administration, HEC Montréal) a été égale à elle-même. Elle a réalisé plusieurs arrêts importants, dont trois consécutifs en désavantage numérique en fin de première période. Elle a terminé la rencontre avec 23 arrêts.

 

Les protégées d’Isabelle Leclaire ont explosé en deuxième période. Sur un troisième avantage numérique consécutif, Passard a d’abord complété une passe de Labelle provenant de derrière le filet avec un tir sur réception. Deux minutes plus tard, Maude Laramée (Arts et sciences) a fait dévier du patin une passe d’Ariane Barker (Gérontologie) sur une montée à deux contre un. Labelle a porté le pointage à 5-0 avec moins de trois minutes à jouer dans la période en marquant sur un retour de lancer, de nouveau en supériorité numérique.

 

Labelle, en complétant son tour du chapeau, Laramée, avec son deuxième du match, et Casandra Dupuis (Sécurité et études policières) ont complété la marque en troisième période.

 

Source : Mathieu Dauphinais, agent d’information sportive