Hockey Québec implante une cellule de gestion de crise et de surveillance en Outaouais

 
 

 

 

 

(Montréal, Qc) – Vendredi 24 novembre 2017 – Suite aux différentes discussions que Hockey Québec a eues avec les divers administrateurs bénévoles impliqués dans le hockey mineur de l’Outaouais, il est impossible pour le Conseil d’administration de la Fédération québécoise de démontrer, hors de tout doute, que Mario Lemery, président de Hockey Outaouais, a manqué au code d’éthique de la Fédération.

 

Cueillette d’information

Dans l’objectif d’éclaircir les événements, Hockey Québec a communiqué avec plusieurs intervenants; notamment la structure intégrée de l’Intrépide, l’équipe Midget AAA de l’Intrépide de Gatineau, la Ligue de hockey Midget AAA du Québec, des membres du Conseil d’administration de Hockey Outaouais, ainsi qu’une association de hockey mineur.

 

Audition

Accompagné de son avocat, le président de Hockey Outaouais Mario Lemery, ainsi que deux membres de son Conseil d’administration et une employée permanente, le vendredi 17 novembre dernier, ont expliqué leur version des faits. Durant cette audition, ces derniers ont affirmé ne pas avoir connu, avant le 3 novembre, la nature des allégations qui pèsent contre l’entraîneur.

 

« À la lumière de cette rencontre, force est d’admettre pour Hockey Québec que les versions sont contradictoires. Après avoir consulté notre conseiller légal, il est impossible de démontrer, hors de tout doute, que M. Lemery a manqué au code d’éthique », affirme Paul Ménard, directeur général de Hockey Québec.

 

Constat

Suite à ce processus, Hockey Québec dénote un manque flagrant et important de communication à l’intérieur de la région, de sorte que la capacité de réaction des bénévoles régionaux est limitée et insuffisante.

 

Cellule de gestion de risque et de surveillance

Puisque la sécurité et l’encadrement des joueurs sont primordiaux pour la Fédération québécoise, cette dernière impose la création d’une cellule de gestion de risque et de surveillance à Hockey Outaouais. Avant le 15 décembre 2017, la région devra proposer et faire approuver les membres de cette cellule, qui sera dirigée par un employé de Hockey Québec. Cette cellule devra comprendre :

  • Un membre du Midget AAA ou de la structure intégrée
  • Un membre du Conseil d’administration de Hockey Outaouais
  • Un membre d’une association de hockey mineur de la région Hockey Outaouais
  • Deux parents, dont leur enfant est actif dans une équipe de la région (qu’importe la division et classe);
  • Le relationniste engagé par Hockey Outaouais

 

Suite à l’approbation des membres qui composeront cette cellule de gestion de risque et de surveillance, une première rencontre sera planifiée avant le congé des fêtes.

 

Rappel marche à suivre pour les intervenants contractuels

Hockey Québec rappelle que la Fédération s’attend à ce que les vérifications des antécédents judiciaires soient effectuées auprès de tous bénévoles, membres du personnel et/ou contractuels et que ces derniers doivent être inscrits dans le HCR (Hockey Canada Registry), sous l’onglet « suivis », type « administrateur ».

 

- 30 -

 

Source

Marie-Joël Desaulniers                                                             

Coordonnatrice relations médias et communications                                    

Hockey Québec                                                                          

B : 514 252-3079, poste 3550                                                 

C : 438 886-5448