Des entraîneurs chevronnés au camp d’évaluation des moins de 18 ans

De gauche à droite: Maxence Houle Essiambre, Dominic Desmarais, Valérie Bois et Daniel Continelli

 
 

Châteauguay (QC), le lundi 17 juillet 2017 – Une belle dynamique règne au sein de l’équipe d’entraîneurs du camp féminin d’évaluation des moins de 18 ans, qui se déroule actuellement au Centre Multisport de Châteauguay. Jusqu’à demain, mardi, l’entraîneur-chef Daniel Continelli, accompagné de ses adjoints Valérie Bois et Dominic Desmarais ainsi que l’entraîneur des gardiennes et responsable de la vidéo Maxence Houle Essiambre, apporteront leurs précieux conseils aux 38 joueuses en vue de la sélection finale de la formation qui représentera le Québec au Championnat national féminin des moins de 18 ans 2017, du 1er au 5 novembre prochain, au Pavillon de la jeunesse de Québec.

 

Cette année, l’équipe d’entraîneurs a opté pour un nombre plus réduit de joueuses contrairement aux années précédentes où le taux de participation pouvait atteindre 45 joueuses. De plus, le programme du camp s’avère plus relevé que par les années passées.

 

« Chaque fille a une chance de faire l’équipe. Si tu es là, parmi nous, c’est que l’un de nous quatre (entraîneurs) ici pense que tu as une chance de faire l’équipe. On a sept vétéranes qui reviennent cette année et on s’attend à beaucoup d’elles. Jusqu’à présent, on est très satisfaits de leur performance », ajoute l’entraîneur-chef.

 

Échelonné sur une période de six jours, le camp d’évaluation est très exigeant et s’avère une bonne préparation pour le Championnat national féminin.

 

« Les filles reçoivent beaucoup de matériel, de bagage et d’informations. On essaie de passer, en six jours, tout ce qu’on peut passer en une année. C’est énorme », soutient Continelli, en mentionnant notamment les aspects reliés à la préparation mentale, à la nutrition et à l’entraînement. Des rencontres individuelles s’ajoutent d’ailleurs au processus de sélection.

 

Deuxième année pour Valérie Bois

Valérie Bois appuie, pour une deuxième année, son collègue Daniel Continelli. Entraîneuse-adjointe des Patriotes du Cégep St-Laurent la saison dernière, Valérie cumule de multiples expériences avec Équipe Québec (ÉQ), notamment avec sa participation au Championnat canadien des M18 en 2015 et 2016, en plus de son rôle d’entraîneuse-chef pour ÉQ féminine des moins de 16 ans en 2015-2016. Aux dires de ses acolytes, sa présence au camp est nécessaire, voire primordiale.

 

« C’est essentiel d’avoir une fille au sein de l’alignement du personnel. Et il n’y a pas beaucoup de filles qui sont dévouées et compétentes comme Valérie », affirme l’entraîneur-chef.

 

« Chaque entraîneur devrait passer une année à entraîner du féminin »

La feuille de route de Dominic Desmarais est bien garnie. Ancien entraîneur dans la LHJMQ, de l’équipe québécoise aux Jeux du Canada et dans le hockey scolaire, pour ne nommer que cela, le Sherbrookois apporte sans contredit un bagage notable au camp.

 

« Oui, je veux partager mes expériences, mais je sens également que la gestion de groupes de filles m’apportera beaucoup. La vibe n’est pas la même. Jocelyn Thibault m’a dit un jour que chaque entraîneur devrait passer une année à entraîner du féminin. On devient alors un meilleur communicateur. On y développe plus de finesse », ajoute l’ancien entraîneur-adjoint des Voltigeurs de Drummondville.

 

Une opportunité pour les gardiennes de but

Les quatre gardiennes de but invitées au camp d’évaluation ont toutes la même chance de percer l’alignement final. Maxence Houle Essiambre, entraîneur des gardiennes et responsable de la vidéo, affirme qu’il « évalue les filles non seulement sur l’aspect physique, ce qu’elles font sur la glace, mais également sur l’aspect mental, qui est très important. On veut qu’elles performent sur une courte période; ce n’est pas comme une saison régulière complète. »

 

Houle Essiambre se charge également de l’aspect vidéo du camp. L’objectif : bâtir une banque de séquences vidéo pour l’évaluation des joueuses et, dans une seconde phase, préparer l’implantation d’un futur système de jeu. « Il est plus facile de faire un retour aux joueuses avec des vidéos. On peut se servir de ces vidéos pour nos facettes de jeux », concluent Maxence et Valérie.

 

Matchs intra-équipes

Voici les résultats des trois matchs intra-équipes qui complètent le camp d’évaluation.

 

 

Bleu

Blanc

Samedi 15 juillet, 17 h 30

3

1

Dimanche 16 juillet, 17 h 30

1

1

Mardi 18 juillet, 12 h

 

 

 

À propos de Hockey Québec

Hockey Québec a comme mission d’assurer comme leader, l’encadrement du hockey sur glace en priorisant le développement, la promotion, l’application et le suivi des programmes tout en favorisant le développement de la personne.

 

- 30 -

Source :

Marie-Joël Desaulniers

Coordonnatrice relations médias et communications

Hockey Québec

mjdesaulniers@hockey.qc.ca