Coupe Dodge: Une finale Midget A qui promet

Le Wild de Westlake affronteront les Rapides 2 du Richelieu.

 
 

(Montréal,Québec) Le dimanche 17 avril 2016- Le Wild de Westlake et les Rapides 2 du Richelieu croiseront le fer à 15h aujourd’hui à l’aréna Raymond Bourque, lors de la finale Midget A de la Coupe Dodge du volet féminin.

 

Les Rapides ont remporté leur demi-finale au compte de 5 à 3 face aux Étoiles de Beauval, tandis que le Wild a défait les Rapides de Sherbrooke avec un résultat de 2 à 1.

 

Ces deux équipes ont connu un parcours bien différent cette saison, ce qui porte à croire que cette finale sera des plus relevées. En effet, la formation du Lac St-Louis a connu une saison d’enfer en finissant deuxième de son classement général en plus de remporter deux tournois sur trois et les régionaux. Du côté du Richelieu, elles ont connu une saison plus difficile lors des tournois et des séries. Les Rapides ont donc pris le chemin le plus long pour se rendre en finale et elles comptent continuer à jouer les trouble-fêtes.

 

Même si elles sont privées de leur capitaine étant donné qu’elle est en Saskatchewan avec l’Express du Richelieu à la Coupe Esso, les Rapides croient énormément en leur chance. «Une de nos meilleures défenseures et même en Europe avec son école, a renchérit l’entraîneur des Rapides, André Patenaude. En ce moment, tout le monde contribue, on est un groupe talentueux, mais on doit continuer de garder ça simple en finale.»

 

Du côté du Wild, l’entraîneur Andrew Disarre a mentionné le travail irréprochable de sa capitaine Bianca Ianovale cette saison. «Quand nous lançons, on compte a-t-il mentionné. J’aimerais voir les filles diriger plus de rondelles au filet qu’en demi-finale pour nous donner une meilleure chance de l’emporter.

 

Un dénouement attendu

 

Les Rapides du Richelieu ne se connaissaient pas en début de saison. En effet, c’est ce qui explique leurs trois défaites en autant de parties lors du lever de rideau de cette saison. Toutefois, les joueuses ont appris à jouer ensemble et elles ont seulement perdu trois autres parties en saison régulière. André Patenaude affirme que c’est un grand accomplissement pour eux et il reste confiant pour la suite des choses.

 

«C’est plaisant d’être en finale, affirme Andrew Disarre visiblement très heureux du travail de ses joueuses. Je m’étais rendu en demi-finale de la Coupe Dodge l’an passé, alors je suis fier, d’autant plus que cette fois-ci la finale se passe à la maison.»

 

Source:

Pierre-Alexandre Turgeon

Hockey Québec