Coupe Dodge : Une dernière impression

 

 

Montréal (QC), le mardi 25 avril 2017 – Dans la soirée de mercredi dernier, à l’aréna Fleury, plusieurs partisans s’étaient rassemblés pour voir les équipes de catégorie Midget AAA amorcer leur tournoi. Cette masse de partisans était aussi, ci et là, parsemée de recruteurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) venus prendre leurs dernières notes de la saison.

 

Chaque année, la Coupe Dodge constitue pour les recruteurs un moyen efficace de faire la moyenne des observations prises au cours de la saison régulière et des séries du niveau Midget, mais elle permet aussi de juger les performances de quelques joueurs moins connus. « Nos listes ne sont pas loin d’être finalisées, mais on peut regarder les gars qu’on a moins eu la chance de voir dans l’année », explique Alain Préfontaine, recruteur-chef du Phoenix de Sherbrooke.

 

En plus de cela, la Coupe permet de revoir des joueurs établis qui n’ont pas été observés aussi souvent ces derniers temps. « Comme certaines équipes ont été éliminées tôt dans les séries du Midget AAA, ça fait longtemps qu’on les a pas vu », observe Marc-André Roussel, dépisteur pour les Remparts de Québec. « Par exemple, les Vikings de St-Eustache n’ont pas joué pendant 52 jours avant la Coupe Dodge. Ça nous permet de les voir une dernière fois. »

 

Certains joueurs qui n’ont pas eu l’occasion de briller durant la saison régulière, en raison d’une blessure, par exemple, peuvent aussi profiter du tournoi pour aller chercher quelques bonnes notes.

 

Des joueurs motivés

 

Les joueurs eux-mêmes profitent souvent du dernier tournoi de l’année pour laisser une dernière bonne impression. Nathan Larose, joueur des Vikings de St-Eustache et espoir des Saguenéens de Chicoutimi, croit qu’on joueur peut exprimer à la Coupe Dodge des qualités qui n’apparaissent pas nécessairement durant la saison. « C’est une belle occasion pour nous autres de montrer du dévouement malgré le fait qu’on ait perdu en séries », précise-t-il.

 

Félix-Antoine Drolet, espoir des Remparts de Québec et défenseur pour l’Albatros du Collège Notre-Dame abonde dans le même sens, ajoutant que la Coupe Dodge crée « un sentiment de revanche » chez les joueurs, qui font ainsi preuve de plus de hargne.

 

Ces propos sont appuyés par Marc-André Roussel, qui aime observer la motivation des joueurs à la Coupe Dodge. « Ceux qui sont capables de se motiver et de performer à la Coupe Dodge malgré une défaite en séries attirent mon attention », note-t-il.

 

Un vaste terrain

 

Selon Sylvain Paquette, responsable de l’aréna Fleury, le phénomène n’est pas nouveau. « Il y a tout le temps beaucoup de recruteurs à la Coupe Dodge », dit-il.

 

En plus de couvrir le Midget AAA, les recruteurs s’intéressent au Midget Espoir et au Midget AA. Les occasions sont donc immenses pour un grand nombre de joueurs de se faire un nom.

 

Mercredi soir dernier — en plus des Remparts et du Phoenix — l’Océanic, les Mooseheads, les Huskies et plusieurs autres organisations étaient présentes. Il n’y a aucun doute que la Coupe Dodge constitue une très belle fenêtre pour les nombreux joueurs présents.

 

 

Source : François Carabin