Coup d’œil sur le rôle de recruteur

 

 
 

Les recruteurs sont sans doute ceux qui regardent le plus de hockey au cours d’une saison. C’est le cas de Jean-Pĥilippe Glaude, recruteur pour les Predators de Nashville dans la Ligue nationale de hockey, qui ratisse les arénas du Québec saison après saison afin d’épier les meilleurs joueurs de hockey de niveau junior. Vous avez toujours voulu en connaître davantage sur le rôle de scout ? Les prochaines lignes pourraient vous intéresser.

 

« On commence vers la mi-août à aller voir des matchs, ceux du junior majeur dans mon cas. Ensuite on retourne dans nos régions respectives et on commence la saison de recrutement », a pris le temps de nous expliquer celui qui baigne dans le monde du recrutement depuis déjà quelques années. La vie d’un recruteur n’est pas de tout repos. Il accumule les heures dans les arénas, et celles sur la route se multiplient également.

 

« Avec les Predators, au mois de janvier, on fait une réunion durant laquelle on monte une première liste des joueurs qui nous intéressent. Ensuite, on retourne dans nos régions pour la deuxième moitié de saison, incluant les séries. On se réunit pendant 4 à 5 jours au cours du mois de mai, c’est-à-dire un mois avant le repêchage. Chaque recruteur est libre de rencontrer les jeunes pendant la saison, après être entré en contact avec l’entraîneur, bien entendu. »

 

De l’avis de M. Glaude, un joueur doit posséder une excellente compréhension du jeu sur glace, mais les qualités hors glace sont elles aussi primordiales. « Une des qualités que je prône est l’éthique de travail. Il faut que le jeune mette du temps dans son sport. Peu importe le sport, la personnalité, peu importe ce que tu fais, surtout pour un jeune qui est âgé de 15, 16 ou 17 ans, si en dehors de la glace tu n’as pas d’éthique de travail, tu n’es pas discipliné et tu ne mets pas de temps, alors tu ne pourras pas atteindre les hauts niveaux. Et un coup rendu dans les camps de la Ligue nationale, tu t’apercevras en regardant autour de toi que tous les joueurs ont autant de talent que toi », affirme l’ancien défenseur des Voltigeurs de Drummondville dans la LHJMQ.

 

Faire confiance à son instinct

 

Celui qui a été recruteur des Wildcats de Moncton avant de se joindre aux Predators a donné, lors de sa conférence au stage HP1 lundi dernier, toutes sortes de conseils aux entraîneurs présents pour leur permettre de faire une sélection judicieuse en début de saison. Selon lui, faire confiance à son instinct demeure nécessaire. M. Glaude s’est d’ailleurs remémoré une situation dans sa carrière dans laquelle il a fait confiance à son instinct, et où cela s’est avéré bénéfique. « Frédérick Gaudreau, c’est vraiment le genre de jeune pour qui j’avais une passion tout au long de la saison qui avançait. J’ai donc demandé à mon management de venir le voir pour qu’on prenne plus de temps pour lui, pour qu’on essaie de voir quels sont ses intérêts. C’est un cas qui est assez unique. C’est une belle histoire. Fred a une éthique de travail hors pair. En dehors de la glace, tous les jours, il fait quelque chose pour s’améliorer. Il est comme ça. »

 

Mais, en tant que recruteur, quels sont les qualités qu’il est important de posséder ? « Il faut vraiment que tu travailles en équipe et non que tu prennes du crédit personnel. Tu ne peux pas associer un joueur à toi. Justement, avec Fred Gaudreau, ce n’est pas juste moi. Les gens avec qui je travaille et le management ont eu leur mot à dire. Ensuite, Fred est arrivé à Milwaukee et ils l’ont aidé à s’améliorer, mentionne Jean-Philippe Glaude. J’ai regardé un résumé de ce que Pascal Vincent disait dans sa conférence. Il disait de rester humble. C’est exactement ça; il faut garder les deux pieds sur terre. Ce n’est pas parce que tu as un manteau de la Ligue nationale que tu es supérieur aux autres. Tu dois faire ton travail, être sérieux, faire tes rapports comme il se doit, être précis, discipliné et avoir une bonne éthique de travail dans ce que tu fais. Il n’y a pas de secret. »

 

Source

Katherine Harvey-Pinard

Communications

Hockey Québec

Kharvey-pinard@hockey.qc.ca