Aidez nos joueurs d’Équipe Québec en parahockey à accomplir leur rêve

Crédit photo Robert Grégoire | Championnat canadien 2016

 
 

Il a été prouvé à maintes reprises que la pratique d’un sport génère de nombreux biens-faits, contribue à une meilleure condition physique et amène les athlètes à se dépasser. Les joueurs de parahockey d’Équipe Québec ne font pas exception à la règle. Pour plusieurs joueurs, le parahockey leur procure une autonomie qui peut s’avérer plus laborieuse dans leur vie quotidienne.

 

En mai prochain, ce seront vingt joueurs qui batailleront pour les grands honneurs du Championnat canadien de parahockey. La plus haute compétition en sol canadien se déroulera à Richmond, en Colombie-Britannique. Ce Championnat se veut un tremplin vers les Jeux paralympiques. Plusieurs recruteurs canadiens seront présents pour évaluer les joueurs présents. Pour nos Québécois, la participation à cet événement représente l’accomplissement d’un rêve. 

 

Les joueurs d’Équipe Québec s’entendent tous pour dire qu’ils aimeraient trouver une façon d’illustrer le fait que pour eux, la pratique du hockey est alimentée par la même motivation, la même satisfaction que pour tout athlète de haut niveau, peu importe le sport, adapté ou non. Gagner un match, remporter une médaille, compter un but, faire un gros arrêt, procure un sentiment d’accomplissement tellement grand, qu’au moment de le vivre, le handicap n’existe plus vraiment. En fait cela représente peut-être la plus grande victoire en soi (le fait que le handicap n’existe plus), bien que la personne ne le réalise pas sur le coup. Ils ont l’image en tête de Sidney Crosby qui soulève la coupe Stanley et, juste à côté, Dominique Larocque, leur gardien de but, qui reçoit sa médaille d’or de champion du monde… La différence de parcours n’est pas si différente lorsqu’on y pense… 

 

 

FAITES UN DON

 

« Ce que j’aime le plus de mon sport c’est qu’entre nous, malgré les handicaps de tout un chacun, nous nous rejoignons tous au même point, par rapport à notre amour du hockey; la même passion commune qui nous rejoint : le hockey. Lorsqu’on joue au parahockey, on est mis au même niveau d’égalité; il n’existe plus de comparaison. C’est aussi difficile que le hockey debout », confie Thierry Grégoire, d’Équipe Québec en parahockey.

 

Ils vont souvent préférer être vus comme tout autre athlète et être reconnus pour leur accomplissement sportif plutôt que pour ce qu’ils accomplissent malgré leur condition différente. Généralement les gens de l’extérieur voient une personne avec un handicap comme une personne courageuse et inspirante, ce qui est tout à fait justifié, mais l’athlète lui-même ne le fait pas réellement pour ces raisons. Au contraire, exceller dans un sport de haut niveau est ce qui rapproche le plus ces personnes de s’accomplir comme une personne qui oublie son handicap.

 

« Le hockey me permet de m’accomplir comme n’importe quel autre athlète. Après mon accident en 2010, j’ai été deux années sans pratiquer de sports; moi qui était un grand sportif. Lorsque j’ai découvert le parahockey, j’ai retrouvé le même trill qu’avant. J’ai alors repris goût à la vie et ça, bien, ça n’a pas prix », confie Patrick Desnoyers d’Équipe Québec en parahockey.

 

Comme pour tout sport de haut niveau, les athlètes doivent investir énormément de temps et d’argent dans la pratique de leur sport. Encore plus pour atteinte de l'excellence. Que ce soit pour l’entrainement, l’équipement, le voyagement ou autre, les sacrifices à faire sont énormes. Et les ressources financières peuvent représenter un obstacle au développement du plein potentiel de l’athlète. En sachant que les gens en situation de handicap ont souvent un revenu beaucoup plus bas que la moyenne, le défi pour eux s’annonce encore plus grand. C’est pourquoi le soutien financier qu’ils peuvent obtenir est crucial. Pour plusieurs athlètes en parahockey, l’opportunité de prendre part à un événement d’envergure comme le Championnat canadien sert de porte d’entrée pour une visibilité importante auprès de l’équipe canadienne. Une éventuelle différence pour leur ouvrir la porte des Jeux paralympiques.

 

« Le parahockey m’apporte beaucoup de stabilité dans ma vie. Non seulement en tant qu’athlète, mais également sur le plan personnel. Ça me motive à avoir une meilleure horaire, de meilleures conditions de vie, une meilleure alimentation. D’être en contact avec d’autres gens qui ont eux aussi vécu quelque chose de gros, bien que nos handicaps soient différents », conclut Aurelien Bucquet d’Équipe Québec en parahockey. 

 

Le parahockey, comme tous les autres sports, procure un sentiment d’appartenance à un groupe. D’autant plus pour ces joueurs qui surmontent leurs petits défis quotidiens. Voilà pourquoi ils ont besoin de votre soutien. Donnez généreusement et qui sait, nos joueurs s’envoleront peut-être pour la Colombie-Britannique au Championnat canadien de parahockey grâce à vous!

 

 

Merci pour votre soutien

Tous les joueurs d’Équipe Québec en parahockey